Comments on Sur l'éclectisme (et sur ce blog)

Digression digressive (2018-09-25T21:24:51Z)

Digression

Ca y est : on a encore tué Riemann !

Zelda (2018-09-24T15:02:44Z)

"Je crois quand même avoir au moins une qualité, c'est que j'arrive à trouver un centre d'intérêt commun avec à peu près n'importe qui"

Cette phrase me fait penser au Dobble…

Dyonisos (2018-09-21T01:21:47Z)

@ cigaes : pas le moindre début de soupçon de désaccord, ça va de soi. Non c'est juste la possibilité théorique d'une économie telle que la théorise Granger que je visais (mes souvenirs sont flous, je me souviens juste de l'impression d'ensemble dans la réactivation d'idées dans le livre de Veyne il y a plus de 15 piges).
Il y a d'ailleurs des économistes que je trouve intéressant (daniel cohen j'aimais bien l'écouter, Piketty aussi) mais le second par exemple a tendance je crois davantage à se considérer comme en chercheur social que comme un pur économiste participant à une Science spécifique. Et la part de ceux qui se retrouvent là parce qu'une demande sociale (et donc une espèce de carrière) existe est très grande: entre Marc Sylvestre le journaliste propagandiste et Elie Cohen,je crois que je préfère encore le premier en ce qu'ils n'habillent pas son militantisme derrière le tampon d'économiste.
Je serai curieux de savoir quelle proportion dans la population pense réellement que les économistes ont un savoir particulier qui leur permet de comprendre scientifiquement les évolutions économiques et les habilite proposer des solutions. Je pense qu'en fait elle est assez faible, mais peut-être parce qu'en la matière, la plupart des gens pensent que leurs convictions spontanées sont vraies et qu'il suffirait de les suivre et donc qu'il n'y a pas besoin d'avoir étudié dans des écoles dédiées puisqu'ils ne l'ont pas fait.

Zolink (2018-09-20T20:13:08Z)

J'ai découvert ton weblog il y a quelques années, après avoir lu ta présentation pdf sur la taille des infinis. Les différents billets présentant les ordinaux m'ont beaucoup plu (c'est une notion dont je n'avais même pas vraiment entendu parler durant toutes mes études en maths), mais comme chaque billet renvoie vers d'autres entrées passées, finalement j'ai décidé de lire tous les billets dans l'ordre chronologique (Ça m'a pris du temps, mais ça en valait la peine !). Et bien que venant prioritairement pour les entrées sur les maths, je te remercie de ton éclectisme, et du temps que tu prends nous partager tes connaissances et réflexions aussi bien sur la symétrie que la relativité ou l'histoire de la ponctuation, etc., et surtout les méfaits du Club Contexte :-)

Bref, c'est bien que les articles aient des tags pour retrouver certaines catégories, mais tes lecteurs qui sautent des entrées ne savent pas ce qu'ils perdent !

ooten (2018-09-20T16:45:21Z)

@Cigaes : mais on ne peut pas « faire des prédictions testables sur les sociétés » puisqu’on est incapable de prédire le devenir d’un quelconque individu. Il faudrait faire une distinction entre les sciences exactes ou dures et les autres qu’on pourrait qualifier de moles ou humaines dont l’économie ferait parti. Ce qu’on fait en économie pour prédire l’avenir de sociétés ce sont des modèles mathématiques qui marchent par rapport à ce qui s’est passé en réalité dans ces sociétés et qui durent jusqu’à ce que les modèles ne marchent plus ou ne sont plus corrélés avec les phénomènes physiques modélisés. Dans les sciences exactes ou dures la modélisation est supposée causale et pas corrélée. Dans les deux cas on voit bien que les modélisations peuvent être invalidées par l’expérience et la mesure sauf que les premières sont beaucoup plus fiables que les secondes car reposant sur des phénomènes beaucoup plus simples.

Cigaes (2018-09-20T09:35:26Z)

Dyonisos : je pense que c'est un des cas où il faut distinguer la discipline de sa pratique et de ses praticiens.

L'économie « est » une science au sens où elle devrait être abordée comme telle, et si c'était le cas elle pourrait faire des prédictions testables sur les sociétés. Mais les économistes, pour la plupart, ne sont pas des scientifiques, n'ont pas la démarche scientifique profondément ancrée dans leur mentalité et n'abordent pas leur travail avec l'état d'esprit qui convient pour lui donner une qualité scientifique.

C'est hélas loin d'être la seule discipline dans ce cas.

Dyonisos (2018-09-19T21:58:23Z)

Sur le statut scientifique de l'économie, il allait très lobgtemps de soi à mes yeux que c'était une intox. Et puis un jour (il y a un bail , time flies) j ai lu comment on écrit l histoire de veyne où in rappelait commebt Granger y voit la seule science formelle sociale. Et j avais trouvé ça plutôt convaincant

GHP (2018-09-18T21:08:37Z)

Georges Pérec, Penser/Classer, Hachette, 1985, ou Seuil, 2003

Sine Nobilitate (2018-09-18T11:23:27Z)

C'est quoi la mathématique - pour reprendre le snobisme de langage des bourbakistes ?

P.S Je n'ai pas dit que tu étais le seul Normalien non-snob ! L'ensemble des Normaliens non-snobs étant légèrement supérieur au vide.

Dyonisos (2018-09-18T08:46:00Z)

J'ai oublié d'écrire "à perdre" dans l'expression "tout à perdre quant à la surprise éprouvée" dans ma remarque précédente.

Dyonisos (2018-09-17T20:24:49Z)

Ce serait ôter une bonne partie du sel du blog que de suivre la mauvaise idée du tronçonnage, par exemple en en distribuant une partie dans une section mathématique. Justement un de ses mérites particuliers est la variété des entrées qu'on ne s'attend pas à lire, et à naviguer un peu au hasard de la diversité des sujets abordés. Comme souvent dans les entrées, il y a souvent des renvois aux autres qui ont abordé un sujet connexe ou le même sous un autre angle, il n'y a rien à gagner sur le plan de la commodité, et tout quant à la surprise éprouvée.
En fait je pense que tu pourrais même ajouter dans la liste des rubriques hétéroclites. Par exemple, je n'ai pas souvenir que tu abordes en détail une quelconque question musicale, tes réflexions sur tel ou tel morceau choisi alors que les billets sur les livres de fiction ou les films, séries sont plus fréquents. Je ne peux imaginer que la vie de quiconque soit dépourvue d'intérêt pour toute musique, la tienne comprise et donc tu pourrais songer à ajouter cette corde à l'arc de ton blog.

Ruxor (2018-09-17T18:12:46Z)

@Typhon: Tant que tu ne vas pas jusqu'à dire que l'économie est une science, je suis prêt à concéder. 😜

Arthur Milchior (2018-09-17T10:48:48Z)

J'ai classé mes flux RSS en catégorie.
En particulier recherche math, vulgarisation scientifique, technique informatique, ceux abordant des questions LGBT.
Aussi Webcomic, chanteur, humoriste, actualités.

Je crois que tu aies la raison pour laquelle j'ai aussi créé une catégorie «blog perso», parce que t'as été un casse-tête (ce qui est pas un reproche).

Typhon (2018-09-17T10:10:15Z)

Dans la mesure où tu catégorises les entrées de ton blog avec des tags, la séparation est déjà faite selon tes critères, dans la mesure du possible, et avec une option que ne permettrais pas la séparation en deux blogs qui est la multi-catégorisation.

Si un lecteur n'en a rien à battre de ta vie et veut seulement lire les entrées de math, il a qu'à mettre la page du tag "maths" dans ses bookmarks et puis voilà.

Un truc que tu pourrais t'amuser à faire si tu visais spécifiquement à satisfaire cette part spécifique de la population qui ne sait pas scroller vers les articles qui l'intéressent ni cliquer sur les tags, ce serait de faire des flux RSS séparés, un par tag, en plus du flux principal, mais j'imagine que ce serait se donner bien du mal pour pas grand chose.

Quoi qu'il en soit et bien que la question soit ici posée spécifiquement dans le contexte relativement restreint d'une catégorisation de billets de blog : BIEN SÛR QUE LA LINGUISTIQUE EST UNE SCIENCE !!!

Étymothée (2018-09-17T09:34:31Z)

Au sujet de « composition » / gr. mod. σύνθεση, il y a des chances que le terme latin compositio soit un calque du grec ancien σύνθεσις (comme suppositio / ὑπόθεσις). Ça sent le Cicéron traduisant Aristote…

Les termes germaniques eux aussi, en leur sens technique, ont sans doute été formés sur le modèle du latin ou du grec.

Cette considération rend moins remarquables, pour moi, ces correspondances, même s'il reste intéressant d'observer comment les langues constituent leur vocabulaire scientifique par imitation des langues plus prestigieuses au vocabulaire technique plus étoffé.

Autre touriste (2018-09-17T05:09:09Z)

Je ne sais pas si c'est vrai que deux gens éclectiques vont forcément avoir un mais pas tous leurs intérêts en commun, justement parce que l'intérêt est intéressant.

Les blogs (comme celui-ci), anthologies, etc. qui parlent de tout un tas de sujets sont souvent écrits en supposant que le lecteur va s'intéresser à un petit sous-ensemble et sauter le reste. Mais en pratique j'aime beaucoup les lire en entier <URL: https://xkcd.com/214/ > et m'intéresser à tous les sujets (même s'ils ne m'intéressent pas par ailleurs) et aussi aux connexions entre eux.

Inversement, quand je t'ai rencontré, j'avais vraiment l'impression que chacun attendait que l'autre sorte un sujet qui l'intéresse personellement, pour pouvoir s'y intéresser lui-même, d'où beaucoup de silences.

Not Sure (2018-09-16T22:26:31Z)

This is interesting, and to some extend I have been thinking about this in a form or another for a while.
You won't (and shouldn't) care but I think that eclectism makes it hard to share things on the web, as 'followers' are relatively single minded and won't really have patience for unrelated content than the one they came to consume. Of course if most of your followers are friends and/or know you IRL, of if you are extremely famous and people will follow you regardless, this is not much of a problem. If one wants to 'build a following' just for the enjoyment of sharing content that he likes, I'm not sure it is very much possible to do so if you are into n hobbies, n>=2.5.
Then again, i think my hobbies/interests are a tiny bit more disjointed than yours, so that just adds to the problem.

Cigaes (2018-09-16T20:06:19Z)

Pour « éclectique », le TLF répond :

[En parlant d'une pers.] Qui aime à choisir ce qui lui plaît dans des catégories de choses ou de personnes très différentes, qui est capable d'apprécier des choses ou des personnes fort diverses, qui refuse tout choix exclusif. « Un jeune normalien, éclectique et libre penseur » (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 11).

Je pensais que le TLF était un bon dictionnaire…


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 216c25


Recent comments