Comments on Quelques réflexions oiseuses sur les priorités sur la route

ooten (2017-10-12T12:58:54Z)

Pour ma part j'estime que la vitesse est très dangereuse dans la gestion des priorités et même quand je les ai, j'essaie de ne pas rouler trop vite.

PlopProut (2017-10-12T12:43:20Z)

Juste pour dire que si tu ajoutes la problématique des pistes cyclables à toutes tes problématiques, tu peux en devenir fou…
Il existe des règles à leur endroit, mais qui peuvent tout autant être sujettes à interprétation :
- pour un automobiliste qui tourne et croise une piste cyclable parallèle à sa voie (même séparée par un terre-plein ou rehaussée sur le trottoir) équivaut à la configuration "couper la route", mais ça ne prend pas en compte la situation où la piste cyclable est certes parallèle, mais très loin (séparée par une voie de tramway, par exemple…)
- les pistes cyclables sont "protégées" aux intersections par des bandes blanches larges, telles que celles qu'on a aux cédez-le-passage ; sauf qu'elles ne sont pas toujours réglementaire (elles ont des dimensions plus petites), et ne sont pas accompagnées du panneau cédez-le-passage (et le code de la route est clair à ce sujet : un cédez-le-passage au sol ne vaut que s'il est accompagné de la signalisation verticale correspondante)
- lorsqu'une piste ou bande cyclable suit (ou est sur) un passage piéton, le vélo doit-il se référer aux feux piétons, ou à la priorité à droite, ou encore est-il protégé quoi qu'il arrive par les bandes larges discontinues ?
- si les vélos n'ont pas le droit de remonter les files à l'arrêt, pourquoi certaines villes ont-elles mis en place des aire d'accueils de vélos devant les feux tricolores communs ?

Enfin, je suis 100% d'accord avec toi, le code de la route ne suit absolument aucune logique formelle ; dans la plupart des situations du quotidien, ça n'a que peu d'impact (on fait attention, on s'engueule copieusement, on fait sonner son avertisseur sonore…), mais en cas d'accident et de procès d'assurance, ça peut être très compliqué…

Ruxor (2017-10-12T10:00:47Z)

@jonas: Thanks for the clarifications.

@ArcyKen: Ton premier paragraphe dit la même chose que moi… Je suis d'accord que c'est logique (et c'est pour ça que j'arrivais à cette conclusion), mais je ne suis pas persuadé que tout le monde raisonne pareil, notamment les juristes (dont la logique est souvent… différente de celle des matheux), et psychologiquement on peut certainement se dire « cette voiture vient de gauche » parce qu'on la voit sur la gauche au début.

Il n'y a en effet pas de priorité à droite, ni de priorité à gauche, par défaut au Royaume-Uni. On me souffle qu'en Australie et à Singapoure, où on roule à gauche, il y a une priorité à droite par défaut dans certains cas, mais les détails ne sont pas clairs (pour moi).

Et je suis d'accord que la priorité à droite est problématique, ou en tout cas l'usage immodéré qu'en fait la France, sans prendre la peine de mettre un panneau de danger (AB1) à chaque intersection, est problématique. Quand mon père (venant du Canada) conduisait, c'est une des choses contre lesquelles il pestait le plus.

Régis (2017-10-12T08:49:11Z)

Existe-t-il des ronds-points autres que celui de l'Etoile?

ArcyKen (2017-10-12T04:16:37Z)

J'avoue ne pas comprendre le cas de la route d'en face qui "vient de la gauche". Imagine que tu lui passes devant en tournant à 8h s'il te rentre dedans c'est bien la droite de ton véhicule qui va recevoir. Donc tu as toujours la même infraction de lui couper la route et lui a toujours priorité à droite.

Il y en a qui font de la résistance : à Saint-Maur (94) on continue avec la priorité à droite sur tous les ronds-points. (Et il vaut mieux le savoir !)

Dans certains endroits on a tellement abusé des ronds-points qu'on leur a remis des feux pour gérer l'entrée sur le rond-point !

Que je sache, il n'y a pas de priorité à droite au Royaume-Uni. Chaque carrefour est géré par une signalisation par panneaux et marquage au sol.

Cette priorité à droite est une vraie calamité car elle engendre un état permanent de stress, notamment lorsque la visibilité n'est pas très bonne. En Angleterre, le problème est résolu en donnant priorité à la route principale, facilement visible grâce aux pointillés. Malheureusement cette méthode n'est applicable que si les usagers de la voie principale respectent les limitations de vitesse, ce qui n'est pas forcément le cas en France.

Petite anecdote pour conclure : je me souviens qu'à l'époque de la "Yougoslavie", la priorité aux carrefours revenait au premier qui klaxonnait !

jonas (2017-10-11T23:23:11Z)

I can answer about the sens giratoires in Hungary.

Yes, these exist, and are called “körforgalom” in Hungarian. They're a somewhat new phenomenon, there used to be much fewer. They occur most frequently outside of towns, because inside towns, the buildings don't leave enough space to set a loop up. Sens giratoires with a single lane and ones with multiple lanes exist. Yes, there are now so many of them that the few counterexamples of short loops that aren't sens giratoires are confusing. Yes, such counterexamples do still exist hors agglomération, but they are very rare.

In Hungary, sens giratoires with traffic lights are practically nonexistent, and it is very rare to have sens giratoires with pedestrian crossings right at the entrances. The latter configuration seems common at least in Sweden, which is confusing for me when I go there.

In Hungary, sens giratoires are always marked close to the intersection with a combination of the round blue sign for a sens giratoire right below the downwards pointing red triangular yield sign, except that the red octagonal yield sign could substitute for the triangular one, but that is very rare. Unlike what you said about France, the signs here are together, although on fast roads there can be a sign warning in advance about the sens giratoire, which can take two forms: either a triangular sign identical to the one used to mark a sens giratoire in France, or, if there's already a large sign with map sketch to give directions, then the circular blue sign drawn inside the sens giratoire in the map sketch. In addition to the signs, lines painted on the road can hint you about a sens giratoire, and in ones built more recently, the inner edge of the loop is often raised or the whole road of the loop can be slanted outwards to warn drivers.

In my view, the signs make the concept of the sens giratoire very simple. It is simply a short counterclockwise route of one-way street segments with priority and no entrances or exits towards inside the loop. As a driver, you mostly have to pay attention to the yield sign as in a normal three-way intersection with a one-way street, and treat the blue circular sign as if it was a sign for a one-way street with entrance only to the right. The sign does give additional information besides that, which is useful, because it warns you that you have to exit the loop very soon. The sign technically also implies additional restrictions, most importantly that you must not stop or park in the loop, but that part is usually obvious from these short loops anyway.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 44b677


Recent comments