Comments on Comment perdre beaucoup de temps à monter un ordinateur

Ruxor (2016-09-20T19:46:06Z)

@Simon: Si tu as l'occasion de refaire l'essai sans la carte graphique, ça m'intéresse (c'est quelque chose qu'Asus m'avait demandé, et c'est vrai que c'est logique vu que plein d'erreurs du POST sur le code 62 sont liés à des problèmes de carte graphique, mais je n'ai pas pu, faute de processeur avec chipset graphique intégré). Mais je comprends bien que ce soit un peu pénible (à chaque fois que j'ouvre mon ordinateur pour changer ses entrailles, je me promets de ne plus jamais le faire), donc ne te sens surtout pas obligé.

J'ai vu le post de Mika Westerberg, malheureusement mon BIOS n'exporte pas de table WDAT (ce qui me renforce dans l'idée que les gens qui ont écrit ce BIOS savent à peine que ce machin existe…). Est-ce que « ls /sys/firmware/acpi/tables/WDAT » renvoie quelque chose chez toi ?

Simon (2016-09-20T17:57:15Z)

@Ruxor: Avec plaisir :)

Pour répondre à ta question: j'ai les deux, celle du i7 et une en PCIe. Et j'utilise la carte graphique discrete.

Effet Zahir? La mailing linux-acpi parle justement du TCO watchdog aujourd'hui! Quelqu'un a du passer sur ton post. Apparemment il y a une autre façon de parler au watchdog, et windows l'utilise: https://patchwork.kernel.org/patch/9341585/.

Ruxor (2016-09-20T12:45:28Z)

@Simon: Merci pour ce retour ! Avec ma carte mère Asus et celle d'Asrock sur laquelle on m'avait signalé le même problème, ça porte encore plus fortement mes soupçons sur le BIOS AMI (ça pourrait aussi être le chipset Intel lui-même, mais comme les trois cartes en ont des différents, ça voudrait dire qu'Intel a reproduit le même bug sur trois chipsets, je n'y crois pas trop). Question supplémentaire : est-ce que tu as une carte graphique séparée, ou est-ce que le chipset graphique est intégré dans le processeur ?

J'ai écrit une page Web expliquant aux non-linuxiens comment reproduire le bug à partir d'une Ubuntu live : <URL: http://www.madore.org/~david/linux/iTCO-wdt-test.html > (je viens d'ajouter un lien vers elle depuis l'entrée ici commentée). J'ai aussi envoyé ce lien au support technique d'Asus, ils m'ont affirmé l'avoir fait remonter à leur « cellule d'expertise », on verra s'il en ressort quelque chose.

Si tu as du temps à perdre, tu peux aussi signaler le bug à Gigabyte, à supposer qu'ils aient un support technique ou un contact quelconque. Ça augmentera peut-être les chances pour qu'AMI corrige le bug (si c'est bien eux les responsables).

J'avais aussi remarqué que sur les noyaux Linux qui ne sont pas tout récents, il faut mettre acpi_enforce_resources=lax pour que Linux accepte de gérer le bus I²C/SMBus. Les Linux récents ont décidé de passer outre la réservation de ce bloc par l'ACPI, voir <URL: https://patchwork.kernel.org/patch/9167109/ > pour une discussion.

Et oui, j'ai bien le dernier BIOS disponible pour ma carte mère.

Simon (2016-09-19T22:26:46Z)

@Ruxor: Ha oui, je comprends ton point.

Sinon, j'ai essayé et tout se passe exactement comme pour toi. Ma mobo a un lcd display qui reste bloqué sur 62 après sa deuxième apparition quand un reset est initié par le watchdog!

Chipset: Z170
Socket: LGA 1151
Motherboard: Gigabyte Gaming 7
Bios: AMI version F7
Bios legacy mode: nope, boot UEFI

Infos supplémentaires dont j'ignore la pertinence: le module i2c-i801 ne voulait pas fonctionner correctement sans booter avec "acpi_enforce_resources=lax". J'ai les warnings suivants:

[ 483.718498] i801_smbus 0000:00:1f.4: enabling device (0001 -> 0003)
[ 483.718574] ACPI Warning: SystemIO range 0x000000000000F000-0x000000000000F01F conflicts with OpRegion 0x000000000000F000-0x000000000000F00F (\\_SB_.PCI0.SBUS.SMBI) (20150930/utaddress-254)
[ 483.718576] ACPI: This conflict may cause random problems and system instability

Au fait, as-tu déjà essayé de mettre à jour ton bios?

Ruxor (2016-09-16T22:14:15Z)

@Simon: Mon problème principal n'est pas de démarrer une machine éteinte, mais de redémarrer une machine plantée. (Ceci étant, j'ai acheté la multiprise commandable par USB, ça devrait faire tout d'un coup.) Et sinon, je t'encourage à tester si tu as un watchdog, le résultat m'intéresse, parce que ta carte mère n'est pas si différente de la mienne (surtout si elle boote aussi en UEFI et si le BIOS est aussi d'AMI).

Simon (2016-09-16T15:11:35Z)

@Ruxor: As-tu pensé au WOL (Wake-On-Lan) pour booter à distance? Ça pourrait avantageusement remplacer un gadget usb. Ton post m'a donné envie d'aller voir si j'ai un watchdog! Si j'ai le courage (et le temps) je te dirai si ça marche. Enfin, j'ai une "mobo" Gigabyte, un chipset LGA 1151 et un i7, pas grand chose à voir avec ta config.

Régis (2016-09-15T11:42:01Z)

C'est quand même plus un vaudeville qu'une tragédie…

Anonymous (2016-09-15T07:24:49Z)

J'ai mal compris ou tu tunes ton noyau ? Tu parles de chargeur ou pas tel ou tel module. C'est parce que user et autre ne le fait pas automatiquement ou parce tu compile un nous minimal à chaque fois.

100€ de l'heure ? Donc 1k€?

Ruxor (2016-09-14T18:51:07Z)

@Forrest: L'utilisation essentielle de la RAM, ce n'est pas pour les programmes, c'est comme des tampons (=caches) disques. Quand le système d'exploitation (dans mon cas, Linux, mais je suppose que n'importe quel système raisonnable fait pareil) lit des données sur disque et qu'il a de la mémoire inutilisée, il va garder une copie en mémoire de ces données, et à la prochaine lecture, il n'y aura pas besoin d'accéder aux disques (en écriture, c'est plus compliqué, on ne peut pas tamponner indéfiniment). Les choses sont évidemment plus complexes parce qu'il y a des tampons pour les disques eux-mêmes et aussi des tampons à plus haut niveau (arborescence des fichiers, etc.), mais on voit l'idée. Avec 32Go de RAM, une fois que j'ai lancé Firefox une fois, il va rester en mémoire ainsi que tout son cache (et essentiellement tout ce que je fais), et même si je le ferme, que je fais d'autres choses, et que j'y reviens, le lancement est quasi instantané parce qu'il n'y a pas besoin d'accéder aux disques.

@Bob: Il y a aussi que l'informatique, c'est un sujet qui me sert surtout à râler. On ne peut pas râler par les mathématiques, qui sont structuralement parfaites ; ça n'a pas beaucoup d'intérêt de râler contre, disons, la linguistique, parce qu'on ne fait que la décrire, ce n'est pas quelque chose d'utile ou d'opérationnel ; alors que l'informatique, c'est le sujet par excellence où on râle que tout est mal fait et que tout le monde est con.

Bob (2016-09-14T16:11:57Z)

"Mais sinon, concernant la méta-question de comment on apprend ce genre de choses, un truc est de ne pas hésiter à poser des questions à ceux qui savent : en général, ces mêmes personnes qu'on a tendance à appeler à l'aide pour résoudre des problèmes informatiques et qui le font en ronchonnant deviennent beaucoup moins ronchons si on leur demande d'expliquer ce qu'ils font et comment les choses fonctionnent."

Cela me fait penser que tu présentes souvent sur ce blog des sujets de maths, d'astronomie, de linguistique, etc. de façon pédagogique ("pour les nuls"), mais je ne me rappelle pas de post équivalent concernant l'informatique. C'est quelque chose qui pourrait intéresser le public. Néanmoins je comprends que des explications écrites se prêtent mieux aux mathématiques qu'à l'informatique hardware où il vaut mieux avoir les objets sous les yeux.

Forrest (2016-09-14T09:05:20Z)

"Et avoir 32Go de mémoire au lieu de 8Go rend certaines choses beaucoup plus confortables, c'est incontestable."

Si j'osais, je demanderais bien ce qui est plus confortable avec 32Go au lieu de 8.
Quand je suis passé de 4Go à 8Go, je n'ai vu aucune différence. Bon, j'ai W7 pour un besoin bureautique basique, mais mon indicateur de charge RAM est passé d'une moyenne de 30% à 15%, logiquement.
32Go de RAM, pour quoi faire ?

Vicnent (2016-09-13T14:30:58Z)

@Dyonisos : pour l'avoir fait également, y compris monter des config perso, je peux en fait t'assurer que ça se fait simplement et progressivement : tu ne montes pas une config complète du jour au lendemain : tu y vas pas à pas (parce que tu sais aussi ce que tu fais, ce dont tu as besoin…) et c'est aussi ce long entrainement et la capitalisation des connaissances qui font qu'un jour, tu peux tout faire toi même, avoir les bons réflexes à la moindre panne et autre bizarrerie etc. Mais comme l'a montré Ruxor, ça peut prendre sérieusement du temps aussi (plus que d'échanger deux disques à chauds dans un NAS). Mais au moins, il a exactement ce qu'il veut (et certainement pour des raisons précises et essentielles) - Et puis ne nous cachons rien : il y a un certain plaisir à donner vie à tous ces transistors.

C'est clairement pas plus compliqué que démonter un moteur de mobylette et le remonter un mercredi après midi, après que tu l'aies vu faire plusieurs fois, que tu as commencé à mettre tranquillement les mains dans le cambouis, au sens propre (référence '1988… 103 SP etc :-)

Ruxor (2016-09-13T07:08:42Z)

@Geo: Même réponse qu'à xavier : j'aimerais bien qu'on m'explique exactement ce que j'aurais pu gagner comme temps en ne voulant pas « tout faire moi-même ».

Geo (2016-09-13T06:56:45Z)

Quelle galère, mais on peut dire que tu l'as un peu cherché. Je voyais venir cette histoire quand je lisais le post précédent. Finalement, c'est une histoire classique de bricolage. On veut tout faire soi-même et on se retrouve à perdre beaucoup de temps et dépenser plus d'argent.

Dyonisos (2016-09-12T22:13:03Z)

Ok, merci des précisions. Je vais essayer prochainement de projeter l'ordi sur la tv, c'est vrai que ça a l'air tellement simple que je devrais pouvoir y arriver :-)
http://www.commentcamarche.net/faq/20562-afficher-son-ecran-d-ordinateur-sur-une-television

Subbak (2016-09-12T21:59:46Z)

Au final, je me dis que moi avec mon ordi que je dois réinstaller tous les 6 mois parce que la partition sur le disque est faite de manière débile, avec une partition de boot qui contient tous les packages installés beaucoup trop petite, et qu'il ne semble pas y avoir moyen de la modifier même en formatant complètement le disque (s'il y a moyen, une réinstallation de Linux reproduit exactement la même sans option de redimensionnement), c'est trivial en comparaison.

Et ça me rassure sur le fait que les niveaux de connaissances largement supérieurs en informatique ne protègent pas de l'arrachage de cheveux, ils font juste que tu t'arraches te cheveux pour des raisons différentes.

Ruxor (2016-09-12T21:57:35Z)

@Dyonisos: Il y a des choses plus ou moins difficiles là-dedans ; quelques explications :

(1) Que les bips (en l'occurrence, un long et trois brefs) signifient que la carte graphique n'est pas détectée est indiqué dans le manuel de la carte mère. Il est vrai qu'avec la pratique de monter des ordinateurs, on sait très bien qu'il y a relativement souvent des problèmes au montage, et que la carte mère va signaler ce qui ne va pas (mémoire incorrecte, carte graphique absente, quelques autres choses) par une série de bips : la signification exacte est dans le manuel, mais c'est vrai qu'il faut penser à l'y chercher. Asus a innové avec ses cartes récentes en ajoutant un petit afficheur LCD qui donne des informations plus précises au moyen d'un code à deux chiffres, qu'il faut lui aussi aller rechercher dans le manuel.

(2) Là, c'est plutôt ma connaissance qui m'a induit en erreur. J'ai voulu être trop malin en pensant ne pas mettre de carte graphique, en fait j'avais mal compris.

(3) En matière de Linux, je reconnais une certaine expertise, mais ça m'a plus grand-chose à voir avec le montage de l'ordinateur lui-même. La plupart des gens qui utilisent un noyau Linux utilisent un noyau « générique », qui marchera partout (tous les pilotes de périphériques sont disponibles — sous forme de « modules » qu'on chargera au besoin). Mais on peut aussi vouloir préparer un noyau destiné spécialement à un ordinateur précis, auquel cas il faut effectivement savoir ce qu'on fait, et il faudra adapter quand le matériel change. Ça n'a pas un intérêt énorme, et je le fais plus par habitude/inertie que par utilité. Mais pour dissiper tout doute, il n'est pas nécessaire de recompiler Linux quand on change d'ordinateur.

(4) Bon, euh, là, ce n'est quand même pas difficile. À l'heure du numérique, un écran est un écran. Si la carte graphique a une sortie qui a la même forme que ce qu'on peut entrer dans la télé (la plupart des cartes graphiques ont plusieurs sorties, et beaucoup de télés ont plusieurs entrées), on peut mettre un câble entre les deux, ça a une bonne chance de marcher. Il y a aussi certains convertisseurs possibles entre ces entrées (toutes les conversions ne sont pas également faciles), ça se trouve chez Bricorama. Autrefois, quand les télés n'avaient qu'une entrée antenne, c'était bien sûr plus compliqué de brancher un ordinateur sur une télé.

(5) J'ai effectivement glissé sous l'expression « préparer les disques durs » une réalité logicielle assez complexe sur la manière dont les PC démarrent (on est passé des BIOS traditionnels à quelque chose appelé UEFI, et ce changement implique un certain nombre de changements secondaires comme le type des tables de partitions des disques). Comme ma nouvelle carte mère ne sait démarrer qu'en UEFI, j'ai dû faire avec. Là il y a une vraie difficulté (que j'aurais évidemment pu contourner en achetant de nouveaux disques avec la nouvelle machine et en transférant les données et pas les disques eux-mêmes).

Mais sinon, concernant la méta-question de comment on apprend ce genre de choses, un truc est de ne pas hésiter à poser des questions à ceux qui savent : en général, ces mêmes personnes qu'on a tendance à appeler à l'aide pour résoudre des problèmes informatiques et qui le font en ronchonnant deviennent beaucoup moins ronchons si on leur demande d'expliquer ce qu'ils font et comment les choses fonctionnent.

Dyonisos (2016-09-12T21:05:47Z)

??????? quelques connaissances dans ton post qui me sidèrent, et il est évident qu'il y en a mille autres que tu ne mentionnes pas :
1) savoir que les bips signifient que la carte graphique n'est pas trouvée. Jamais je n'aurais conquis ce résultat interprétatif.
2)faire le lien avec le coprocesseur graphique intégré. Idem
3)Préparer la config de noyau Linux. Déjà je n'ai jamais utilisé Linux et je pense que je n'en serai pas capable. Mais alors l'installer moi-même…Trampoline pour le burlesque.
4) se servir de la télé comme d'un écran. Là il faudrait que j'essaie un jour, j'ai connu quelqu'un qui faisait ça à Boston ça n'a pas l'air compliqué et ce serait bien pratique pour projeter des trucs téléchargés. Mais bon je ne sais pas faire.
5)préparer des disques durs, expression dénuée de référence à tout modus operandi pour moi, encore plus en fonction d'un mode spécifique.
Bon bref à chacune des lignes éclatent mille compétences relevant pour moi de la NASA. Sans aller jusqu'à espérer pouvoir faire un jour quelque chose qui ressemble au millième de ce qui est évoqué, je pense qu'il devrait y avoir à mon avis dans tous les collèges et lycées quelques cours d'informatique théorique et pratique pour que se diffuse des modes de saisie de tout cet environnement numérique dans lequel on baigne. Et même des cours pour adultes allant dans le même sens.

Ruxor (2016-09-12T19:12:04Z)

@xavier: Pifométriquement, je dirais environ 100€ par heure, mais ça varie évidemment selon l'offre et la demande (i.e., l'état de mes finances et de mon emploi du temps). Mais il faut voir quoi compter, aussi : beaucoup de temps a été passé à adapter le logiciel au changement de matériel, et c'est quelque chose qui prend autant de temps sur une machine déjà montée. Avoir une machine déjà montée avec des disques dedans fait économiser le temps de déplacement des disques, mais perdre le temps correspondant à installer l'OS sur ces nouveaux disques, et y transférer les données… or transférer 7To de donnés à 50Mo/s, ça pend environ 40 heures, sans doute plus que j'y ai passé à bricoler (en revanche, c'est vrai qu'on peut faire le transfert pendant la nuit… mais pour une partie du transfert, la machine est peu utilisable… bref, le bilan est compliqué). Ou alors je reprends les anciens disques, mais alors je ne vois pas vraiment ce que je gagne : les chances de casser la carte mère en transférant les disques sont les mêmes, le temps passé à le faire est le même, etc. Quant au watchdog, je ne vois pas vraiment de raison de croire qu'il marcherait mieux : s'il n'est pas listé dans les specs de la machine (et je n'en trouve pas où il l'est), on peut tout aussi bien me dire « non, pas supporté ».

@Dyonisos: Monter un ordinateur ne demande vraiment pas beaucoup de connaissances. C'est pénible parce qu'il y a des vis qui ont tendance à tomber et à disparaître, parce que les câbles ont toujours pile la mauvaise longueur, parce que quand on veut entrer ou sortir un disque il y a toujours quelque chose qui gêne dans le passage, mais les connaissances sur quoi faire sont très limitées, il y a des détrompeurs sur quasiment tout (impossible de monter le CPU à l'envers, ou les barrettes de RAM, ou l'alim, ou ce genre de choses), on trouve plein de docs en ligne et il y a aussi des instructions dans le manuel de la carte mère. Bien sûr, il y a des choses sur quoi on peut avoir des doutes (p.ex., vaut-il mieux monter le processeur sur la carte mère avant de visser la carte mère dans le boîtier ou le contraire ?), mais très souvent c'est juste qu'il n'y a pas de « bonne » réponse. Le seul point qui nécessite un peu de pratique, c'est de reconnaître si tel ou tel connecteur fait un petit « clic » satisfait quand il est bien enclenché (et si oui, s'y reprendre jusqu'à ce qu'il le fasse).

@Vicnent: Impossible de trouver quoi que ce soit de fiable sur les watchdogs en googlant. (Essaie, tu verras. Même en cherchant sur une référence précise de PC, on ne trouve aucune info.) La seule façon de savoir que cette carte mère en a un, c'est soit de savoir que tous les chipsets Intel en ont (mais ça, personne ne le dit), soit de fouiller dans la doc technique d'Intel, et encore, même là, ce n'est dit que de façon extrêmement oblique. J'ai l'impression que je suis le seul dans l'Univers qui tienne à avoir un watchdog dans son PC — ce qui doit quand même être faux puisque, justement, Intel continue à en mettre, quasiment sans le dire à personne — et en tout cas, personne n'en parle.

Vicnent (2016-09-12T11:44:13Z)

Question peut être un peu naïve (et facile à poser après) : si la fonction watchdog est si importante, il n'y avait pas moyen de checker avant (Google etc…) que cette fonction ne posait pas de pb ? (parce que là, si j'ai bien compris, ça ne marche toujours pas. Or, j'imagine que beaucoup de personnes achètent cette carte notamment pour la fonction watchdog)

Dyonisos (2016-09-12T09:00:43Z)

Mais comment on apprend à faire tout ça ? Même pour monter un appareil clé en mains j'ai parfois de la difficulté, mais alors là… Autant me demander d'agencer un satellite.

Typhon (2016-09-12T01:04:30Z)

Xavier, where's the fun in that ? Même quand ton matériel explose, il doit y avoir une espèce de plaisir malsain à traquer la source du problème pour finalement faire triompher son intellect sur la matière inerte, et faire que les choses soient exactement comme on a voulu qu'elles soient.

Du moins que c'est ainsi que j'interprète les billets de ce genre, en me basant essentiellement sur ma propre expérience de la programmation (où les problèmes coûtent généralement moins cher en matériel, mais du coup on a moins le plaisir de mettre les mains dans le cambouis).

xavier (2016-09-11T18:39:45Z)

ooten : oui, publier une spec technique coûte un peu qqch mais ce n'est même pas le problème. Le fait est que le fabricant de ce genre de chose n'a *aucun intérêt* à publier ses spec. Il ne décide pas de ne pas les publier. Il n'y pense même pas. Qu'on lui dise qu'il loupe un gros marché s'il ne le fait pas et il va y *penser*. Il va commencer à regarder s'il à le droit de le faire; ce qui n'est pas évident, même pour un produit relativement simple.

Ruxor : La question est de savoir combien d'euros valent ces heures perdues. Un serveur dell (ou hp ou autre) fonctionne quand on appuie sur le bouton et c'est conforme au descriptif. De plus, c'est souvent bien monté dans un boitier bien silencieux et aéré correctement.

Anaël (2016-09-11T09:18:20Z)

Tout cela me conforte dans l'idée qu'il ne sert pas à grand chose d'essayer de monter la machine la plus parfaite, stable et pérenne qui puisse exister.

Personnellement j'ai un mini-serveur à base d'Atom D2550 très basique, de RAM non-ECC avec un watchdog intégré au CPU (qui fonctionne très bien, j'ai pu le tester), et les seules pannes qui surviennent sont le crash d'un disque tous les 2 ans environ. Mais comme il sont en RAID, il me suffit alors de le remplacer.

L'avantage d'un matériel grand public est qu'il est très répandu, et donc généralement très bien supporté par le noyau Linux (les composants pris séparément ET leur "assemblage" entre eux). De plus, quand tu rencontres une erreur, une autre personne l'aura probablement rencontrée avant toi, et cela réduira très nettement le temps de mise en place du correctif.

ooten (2016-09-11T08:26:50Z)

@Ruxor : "J'ai toujours du mal à comprendre comment on peut être un connard au point de vendre un produit qui est une simple prise commandée par USB et de refuser d'en publier les spécifications techniques …". Ca me semble évident : ça lui coûte moins cher.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 1862e4


Recent comments