Comments on Ubuntu, mon touchpad, et la configurabilité

Hey00 (2010-06-05T04:43:35Z)

Que vois-je, je suis pas le seul ? Hourra !

Ouais enfin bon ce qui m'exaspère le plus c'est la mise à jour des tutos 6 mois trop tard, résultat je me suis pris la tête des heures avec xorg.conf avant de voir que ça marcahit plus, puis au moins autant sur hal pour voir y a pas longtemps que c'était obsolète.
La nouvelle méthode : udev, obsolète dans quelques mois…

J;ai vraimenet l'impression que c'est du foutage de gueule en fait, et le seul moyen que j'ai trouvé c'est de mettre toutes mes commandes synclient dans un script dont un raccourci est dans gnome-panel (le mettre dans les applis de départ marche qu'à moitié et après un suspend la conf est complètement perdue)…

Je vais me renseigner sur ce .gnomerc, jamais entendu parler.

Ni (2010-05-17T14:21:26Z)

Pour ce que ça vaut, j'ai l'impression que Mandriva est beaucoup moins casse-bonbon que Ubuntu pour les histoires de configuration: pour commencer il y a des outils graphiques qui font beaucoup plus de chose[#], et en plus, j'ai l'impression qu'il interagissent mieux avec les changement qu'on peux faire à la main dans les fichiers de config.

[#] Je n'ai toujours pas trouvé comment on change la résolution du serveur X avec une interface graphique sous Ubuntu. Et non, je ne parle pas d'un front-end à xrandr qui ne peux que modifier la ŕesolution dans les limites de ce que le serveur X à décidé au lancement. Je ne sais pas non plus comment choisir le driver pour la carte WiFi avec une interface graphique (mis à part activer/désactiver ndiswrapper). Ou comment désactiver pulseaudio (bon, on peut désinstaller le package, mais c'est pénible pour les dépendances).

Alex Térieur (2010-05-17T00:39:18Z)

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Avec la ligne de commandes de MS-DOS tout est réglé. Même plus besoin de Touchpad ! Oui, je sais, j'aime bien faire mon petit râleur. Mais ça m'est égal, pour le courrier électronique, je compte être l'ultime utilisateur de Pine 2.0, ne serait-ce que pour le nom.
Vous verrez: un jour on reviendra aux trucs simples et qui marchent.

xavier (2010-05-16T15:47:53Z)

Heu oui le touchpad c'est souvent la plaie.
Avec la 10.04, j'ai dû invoquer "options psmouse proto=imps" dans /etc/modprobe.d/options.conf pour qu'il fonctionne.
Ceci fait, je le configure graphiquement dans gnome ou dans kde. Ces outils de configuration graphique fonctionne très bien avec ma config (donc je ne mets plus tous les paramètres dans le xorg.conf).

Pour ce qui est de Firefox dans debian, il n'y a aucune excuse valable.
C'est un problème d'ego. Les gens n'ont pas réussi à se parler ou plutôt se sont lancer des insultes plutôt que des propositions constructives. Le résultat est clair : Tout le monde y perd et la solution implémentée est ridicule.
Je suppose que personne ne tente de corriger ça. C'est tellement plus fun de jouer aux petits juristes ;) Cela dit vu le passif que debian a maintenatn avec la fondation mozilla, ça va être dur de se mettre autour d'une table et de parler calmement pour avancer.
Il n'y a qu'à voir le site web de debian pour comprendre qu'elle ne vise pas l'utilisateur lambda sur un pc lambda…quand arretera t elle de le prétendre…c'est une bonne question ;)

Sam (2010-05-16T00:55:18Z)

Pour Firefox, c'est un problème de marque, pas de liberté : si le code est libre, la marque et le logo ne peuvent être utilisés que sous certaines conditions. Ne peuvent être appelées "Firefox" que les versions qui proviennent du projet Mozilla, sans modifications tierces (Mozilla ne veut pas que des versions modifiées ternissent sa marque).

Or, Debian offrant des versions "stable" avec une durée de support beaucoup plus longue que celle offerte par Mozilla pour son navigateur, conserver le nom "Firefox" les obligerait à mettre à jour vers une version plus récente que celle installée avec la distribution en cas de trou de sécurité dans le navigateur. Cela va à l'encontre des buts d'une telle version "stable" dans laquelle un minimum de changements sont appliqués (sans changement de fonctionnalités) afin de ne pas risquer de casser la compatibilité avec l'existant.

Fork (2010-05-15T20:53:40Z)

Personnellement, je suis plutôt pour les systèmes de mise à jour tournante, sans gros changement de système à chaque fois (aussi parce que ça permet d'avoir les nouvelles versions des logiciels plus rapidement. Je sais plus si c'était pour OOo3 ou Firefox 3.5, ou encore autre chose, mais il avait fallu attendre la nouvelle version d'Ubuntu 1 ou 2 mois après la mise à jour. Cela dit, après avoir cassé la base de donnée des paquets de mon Linux, et n'ayant pas tout ce qui faut pour réinstaller mon système ici, il est en ce moment pas à jour du tout :| (mon court séjour chez moi devrait arranger ça. (Et peut-être que j'en profiterai pour changer complètement, genre tester FreeBSD, dont je préfère la licence, le libre à outrance et Stallman (même si je suis injuste, je ne sais pas grand chose de lui en fait) me tapant pas mal sur les nerfs (et vive le Lisp !)))).


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: cf370e


Recent comments