Comments on Comment on fait pour se reposer en vacances ?

ivo (2009-02-26T17:53:07Z)

"on ne se sauve pas en sauvant le monde". ("je" ne m'explique pas).

Ce matin j'ai parcouru un livre original "de l'origine des mathématiques" et il y avait une métaphore où chacun de nous est comme un nombre imaginaire, un corps pour la partie réelle, et un esprit pour la partie imaginaire. Il m'est venu naturellement à l'idée que les deux font notre "équilibre".
J'ai vécu dans une station (Arc 2000), et j'ai aussi bossé comme animateur dans divers "villages", je connais donc bien cet univers qui accueille les vacanciers désireux d'augmenter le nombre réel qui les porte. Ils disent partir en vacances pour se libérer l'esprit, mais c'est le corps souvent qui se trouve libéré, incitant ensuite l'esprit à le rattraper par l'aspiration qu'il crée. C'est une sorte de rééquilibrage désiré profondément et qui nous moyennise. (mais tout le monde ne veut pas être moyennisé).
Dans des "fragments" il a été évoqué le regard, la communication brève qui passe entre 2 mondes (le réel et l'imaginaire ?).

jean philippe (2009-02-25T18:52:14Z)

Attention : ne pas mater les jolis garçons sur le bord de la piste quand on est en train de skier à "grande" vitesse. Ca m'a valu une fracture de l'os malaire en 1994, consécutive à une collision de face avec un autre skieur. Bien entendu j'ai perdu les 15 minutes de mémoire précédant l'accident, mais je ne vois pas d'autre raison valable pour avoir détourné mon regard de la piste!

@tartaglia : Pour éviter les appuis involontaires sur la maudite touche CapsLock (==> épanchements de mOREL lA VALL2E) je te conseille les utilitaires 'sMaRTcaPs' ou 'AutoHotKey' (si tu es sous Windows), pour la désactiver.

ooten (2009-02-25T07:30:53Z)

Ces histoires de beaufs est une absurdité ou un troll. En quoi puis-je dire que Geo, Fork ou nameornick sont des beaufs. En quoi peut-on dire que je suis un beauf sur ce blog ? quasiment rien.

Vicnent (2009-02-24T16:30:13Z)

C'est marrant, j'ai l'impression de relire une entrée de mi 2004…

Bref.

Les beaufs, c'est comme les cons, j'imagine qu'on est toujours le beauf d'un autre. (valable même si poussinet n'a pas de frangin).

Pour la notion de vacances, tu devrais essayer d'imprimer ce billet et le montrer à un psych(iatre|ologue) en lui demandant de traiter la névrose t'empêchant de te détendre en vacances (enfin, juste avant puis pendant). Surtout la partie "l'idée de voyager est tellement stressante que […]". D'un autre coté, comme tu n'as pas l'air de savoir ce que c'est que de "tout lâcher" pendant un certain temps, ça ne doit pas te manquer. Du coup, la vraie question, c'est "pourquoi stresses-tu vis à vis d'une situation qui ne va pas se produire" ?

Pingui (2009-02-23T10:56:25Z)

Je plussoie quand à la possibilité de se rincer l'oeil en regardant les surfeurs s'éclater dans la neige :)

Fork (2009-02-23T09:23:49Z)

@Ruxor :
Moui, encore faut il qu'ils daignent découvrir leur visage (bon, si vous regardez en bas, dans la station, ça doit assez souvent être le cas), moi je serais plus du genre à comprendre ceux qui s'emmitouflent jusqu'au nez.

Fr. (2009-02-23T02:08:08Z)

Moi c'est l'inverse, il me faudrait trois jours de préparation pour chaque jour de boulot. En revanche les voyages personnels, ça me prend 20 minutes à préparer, tout compris (sauf les vols dans le Pacifique).

tartaglia (2009-02-23T00:22:04Z)

à chacun son style, à chacun son ski. Les surfeurs, pour moi, ne sont pas des skieurs: on les voit le croupion dans la neige attendre je ne sais quoi, et après le ler exploit les revoilà le menton sur la glace. Pour moi le ski, c'est la poudreuse en godille serrée, sur une belle pente, en élargissaznt les courbes lorsque la pente décroît - mais je suis très has been, la mode est au grands virages qui coupent la trajectoire des autres (j'en bouffe mon bonnet) J'ai l'avantage de skier dans n groupe qui recouvre 3 générations de mordus, les 6-18 qui skient instictivement (pas trop propre)les jeunes (de 20 à 50 piges, plutôt éduqués, encore que) et les 55-83 qui sont aux chasseurs alpins ce que les Immortels étaient à la garde rapprochée de Xerxès. Les puristes qui maîtrisent instinctivement le christiania léger, et l'avalement…la montagne ça conserve. Nous avons notre station de prédilection, nos itinéaires de pistes et de hors-pistes sans danger.
Ruxor et poussinet, au lieu de vous pâmer devant les tenues baggy des surfeurs en herbe qui dissimulent la réalité de leur anatomie périnéale sous de mensongers frous-frous, regardez la montagne, les cîmes et les vallées, scrutez, sur les hauteurs, le vol des grands rapaces qui de cinq mille mètres d'altitude distinguent sans peine la musaraigne de la souris qui vient de rater le pioupou, le lagopède de la paire de gants perdue sous un télésiège, j'en passe et des meilleures.
Alors, y-a-t-il des beaufs parmi l'aréopage féal à Ruxor… mais bien s^r,moi le premier, qui m'applique à exécuter (le plus naturellement du monde ) le christiannia léger dans des pentes où l'avalement serait préférable, mais scrongnongneu je trouve le christiannia plus polyvalent et plus classique et te permet de terminer ta descente sans souffler comme un boeuf.
skiez bien, bougres de coquins, et envoyez-nos sur facebook les tentatives inespéreées des surfeurs sans technique - et comment vous avez pansé leurs épanchements de mOREL lA VALL2E 'un conseil: évacuation à la seringue en situation de parfaire asepsie, pansement compressif, et quatre jours de lit, avec anticaagulants pour prévenir la phlébite!
Evidemment, si vous évacuez l'épanchement comme des gorets, vous surinfectez vi=otre jeune protégé et le risque, c'est l'abcès avec drainage chirurgicale, au pire l'amputation interilioabdominale 'allez sur facebook)
En gros, primum non nocere.
vaccinez-vos tous contre le tétanos - Larey était contraint d'amputer des membres inférieurs au-dessus du genou chez des patients non vaccinés ayant une vilaine plaie de la jambe ( cf Lannes)avec des résultats moyens (30% de décès dans les suites)Il coupait la jambe en 90', je ne suis pas sûr de faire mieux…
Dési=olé d'étaler ma culture carabinesque
Bon ski
Tartaglia (Régis)

Ruxor (2009-02-22T22:47:28Z)

Bon, il faut admettre que le ski a un intérêt incontestable, c'est qu'il y a de très jolis garçons à regarder, surtout si on aime le look surfer, alors le poussinet et moi on peut s'en donner à cœur joie.

Boof (2009-02-22T14:44:20Z)

Tiens, c'est la troisième fois que le mot « beaufs » est utilisé dans ce blog (toujours au pluriel, du reste), qui est tout sauf un blog de beauf(s). Ah, Tartaglia me souffle à l'oreille qu'il y aurait même des beaufs parmi les « habitués de ton blog ».

nameornick (2009-02-22T12:49:44Z)

C'est dans ces cas-là qu'une copie locale de la wikipedia, comme tu en avais discuté ici-même, est utile.

Fork (2009-02-22T11:06:01Z)

Le ski ‽ Quelle idée ! (Ou alors ces ski là : <URL: http://en.wikipedia.org/wiki/SKI_combinator_calculus > ;)
Sur ce jeu de mot de de mauvais goût, je tire ma révérence, et souhaite de bonnes vacances, au loin ou casanières, à tous ceux qui en ont encore.

Pingui (2009-02-22T10:52:42Z)

Bon voyage malgré tes petites inquiétudes ;) (j'ai un peu les mêmes mais à moins forte dose :P )

tartaglia (2009-02-22T10:09:50Z)

Il y a des beaufs de partout, à commencer par les habitués de ton blog… alors ne crains pas d'aller au ski, c'est encore là qu'on se vide le mieux la tête.
Rien n'est plus important que de prendre des vacances. Cocteau, faisant référence à l'étymologie latine (vacare)disait qu'être en vacances, c'est être absent, et qu'il n'aimait pas cela. Belle vision de la part d'un dilettante! mais nous n'avons pas tous un esprit qui nous permet de passer d'une muse à l'autre et de trouver de l'inspiration dans chaque "application" de notre existence.
Certes il est de plus en plus difficile de s'évader de nos jours, surtout quand on est astreint à prendre ses congés pendant les vacances scolaires. Ma pire expérience a été de retourner à Florence en août 2006: des queues de 3 heures pour entrer au baptistère et au dôme… mais à Prato et Pistoïa, aux villas médicéennes, presque pas un chat… les sentiers oubliés sont souvent proches des sentiers battus. Ce peut être une porte de sortie agréable.
Bonnes vacances.

Geo (2009-02-22T00:03:19Z)

imagine ceux qui voyagent non pas pour les vacances, mais pour le boulot.

Vos jours de vacances sont comptés à l'ENST ?


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: c29d29


Recent comments