Comments on Peur, incertitude, doute

Rrose (2007-05-04T17:38:01Z)

DH: ferais-tu partie des gens qui s'imaginent que les agrégés ne travaillent que 15h par semaine ? Evidemment, comme pour tout métier on pourra toujours trouver des glandeurs qui font toujours le strict minimum, mais si tu veux faire les choses correctement ce n'est pas "si cool" humainement, que ce soit en prépa ou dans le secondaire (surtout si tu te retrouves avec plein de niveaux à préparer en même temps, et plein de copies), les jeunes agrégés que je connais ne bossent pas forcément moins que les jeunes MCF… (Bon, dans ton cas, si tu es déjà muté dans l'académie de Paris, tu éviterais le problème du "nommé à cheval entre 2 établissements à Trifouilly les Oies et passant des heures en trajets"…)

nameornick: je ne sais pas si c'est vraiment envisageable d'arriver à faire de la recherche "sur son temps libre" en plus de son boulot (déjà il faut avoir suffisamment de temps libre…)

Sam (2007-05-04T12:37:02Z)

Vicnent: ce qui cloche, ce n'est pas que des gens fassent des maths financières ou travaillent dans la banque, c'est que des jeunes abandonnent la recherche pour faire cela faute de postes, *et malgré le salaire* considèrent cette reconversion comme un échec professionnel et/ou personnel.

DH (2007-05-02T09:30:34Z)

Phi: de fait, j'ai été muté dans l'académie de Paris pour l'anée 2007/2008. Si ma mise en disponibilité pour recherche n'est pas reconduite, je me poserai de *très* sérieuses questions sur mon avenir.

Geo (2007-05-02T01:16:42Z)

Il *suffit* d'être trader et de prendre sa retraite à 30 ans. Malheureusement, ça non plus, ce n'est pas donné à tout le monde.

phi (2007-05-02T00:31:03Z)

Oui, DH: L'année dernière, l'académie de Paris était accessible avec seulement 42 points (contre 750 en philo!) ce qui veut dire, pour un normalien reclassé au 4è échelon, immédiatement; au pire, un an dans le 93.

MC sans recherche, c malhonnête. Trader est une bonne idée: en prenant sa retraite à 30 ans, on peut ensuite se consacrer à la recherche…

Vicnent (2007-04-30T22:04:00Z)

En quoi est ce que cela cloche que certains réfléchissent sur la mise au point d'un modèle mathématique pour les produits Vanille plutôt que sur la conjecture de Erbrericz-Kazo-Boulanger ? (gagne du temps, tu ne trouveras pas ce cette conjecture avec Google…).

En quoi est ce que ça cloche, pour le même boulot, de gagner ta paie en deux mois ? voir en un seul.

Benjamin (2007-04-30T15:14:04Z)

Et prof de prépa, ça ne te tente pas ? Tu as eu un bon classement à l'agreg, me semble-t-il …

Geo (2007-04-30T14:13:02Z)

Oui, c'est la vie. Il n'y a pas de place pour tout le monde. Ce n'est pas spécifique à la recherche en mathématiques. C'est pareil pour les juges, les infirmières, les policiers etc…

Et puis, est-ce que tu te donnes vraiment les moyens d'atteindre ton but ? je n'en sais rien, mais tu pourrais peut-être bosser plus, te faire mieux connaître en donnant des séminaires, initier des collaborations, postuler à plus d'endroits (éventuellement à l'étranger), faire un postdoc "stratégique"…

Bref, jouer un peu le jeu ce qui demande éventuellement de faire des sacrifices.

DH -> Enseignant-chercheur, ce n'est un travail énorme que si on le veut. On peut ne faire que de l'enseignement.

Apokrif (2007-04-30T13:24:27Z)

Juste pour dire qu'il existe d'autres moteurs de recherche que Google :-)

nameornick (2007-04-30T13:20:59Z)

De même que "meilleurs" n'a pas de sens (dans "recruter les meilleurs candidats") je crains hélàs que "utile" non plus (dans "ils ne voient pas en quoi ils sont plus utiles dans ce métier-là que dans celui qu'ils auraient voulu"), c'est là tout le problème.

Caricaturalement, le CEO de la banque qui emploie ces traders les trouvent certainement plus utiles à optimiser ses profits qu'à réfléchir à la catégorie des compactifications des espaces d'opérateurs pseudo-faiblement unitaires. Plus terre à terre, les autres employés de la banque, qui après tout doivent leurs emplois au fait que la banque gère bien son capital, trouvent eux aussi sûrement ces traders utiles.

Personnellement je rêve plutôt d'un monde où les maths pures ne soient pas réservées uniquement à des gens dont c'est le métier. Un trader, ou un boulanger, ou un retraité, devraient avoir la possibilité dans leur temps libre et d'une de découvrir et se former à partir d'un niveau bac, et deux de faire de la recherche dans quasiment les mêmes conditions que les gens payés pour (pas en temps mais en qualité des ressources: accès aux bibliothèques, aux conférences,…).

Le Web 2.0 en offre certainement la possibilité, ce qui manque c'est un développement de masse d'outils (cours post-bac de qualité en vidéo, nouvelles revues en accès libre sous licence Creative Commons, archivage systématique des conférences sous forme vidéo, blogs de chercheurs comme ceux de Terence Tao, de Lieven le Bruyn, ou le n-category café, etc.). Ca vient petit à petit, et je suis en fait optimiste pour les décennies futures.

Le nez sur les maths (2007-04-30T13:10:18Z)

Et une année sabbatique, cela ne te ferait pas du bien au lieu de rester le nez collé sur le volant ?

DH (2007-04-30T09:14:24Z)

Amen, brother, amen.
En astrophysique, ils rendent les choses claires dès la rentrée du D.E.A. : "Parmi ceux qui feront une thèse, 1 sur 2 trouvera un poste dans la recherche, pas davantage".

Et de fait, le système fait tout ce qu'il peut pour dégoûter (post-doc sous payés et nombreux, jurys méprisants si l'on ne répond pas au standard usuel, séjour à l'étranger comme sésames).

Bref, pour ma part, si on me fait chier pour un travail énorme (enseignant-chercheur, c'est du boulot) sous-payé, ben je n'aurais pas d'états d(âme à prendre un autre boulot mal payé, mais cool d'un point de vue géographique et humain (l'agreg et ses 15h/semaine…)

mummy (2007-04-30T08:09:50Z)

Ou comment un adulte intelligent devient un gros bêta affolé, incapable de réfléchir et imperméable à la raison…Mais oui, tu as des circonstances atténuantes !

Médard (2007-04-30T08:00:43Z)

la situation est similaire en sciences de la vie… de stages post-doc en séjour dans un labo américain, on* atterrit temporairement dans un labo en Suisse… pour après ???
bien entendu, le silence des candidats à ce sujet fut assourdissant ;->

* la fille d'un ami

glop (2007-04-30T07:47:11Z)

Mais si ce diagnostic pessimiste est vrai, si les mathématiques pures meurent en France, comment s'expliquent les succès et les récompenses qui pleuvent sur les mathématiciens ?
Les médailles Fields de Yoccoz, Lafforgue ou Werner..etc

Et puis si on compare avec le système US il me semble qu'ils galèrent eux-aussi pour trouver un poste stable non ?

Nick (2007-04-30T07:38:58Z)

Penses-tu que le nettoyage des bureaux soit d'une réelle utilité (on peut s'en occuper soi-même 10minutes par semaine)? Et pourtant, ça fait gagner plus de la moitié du salaire CNRS. Je pense que dans notre société, la notion d'utilité est très vague. Par exemple, les agriculteurs produisent de la nourriture. Donc, quelque chose d'indispensable. Mais il se trouve des gens pour traiter leur travail d'inutile sous prétexte qu'il y a surproduction (plutôt des gens de gauche). De la même manière, des gens traitent les chercheurs non appliqués d'inutiles.

Dans la société d'abondance (il y a beaucoup plus de chercheurs en maths aujourd'hui que dans le passé, non?) tout devient banal, inutile et sans saveur. Le pire c'est que cette abondance n'arrive même pas à apaiser les humains. Ils veulent toujours plus et continuent, surtout, a se cracher les uns sur les autres (les fonctionnaires inutiles, les agriculteurs pollueurs inutiles, les automobilistes vont faire passer la planète à la micro-onde et en sont les seuls responsables). Ah si les humains pouvaient se contenter de se gaver de bouffe et d'objets et fermer leurs gueules. Foutre la paix aux autres, disparaître sous la graisse et en silence!

Gilles (2007-04-30T07:35:27Z)

Bonjour David,
Tu me fou le blues , moi qui est voulu être chercheur et qui à présent est ingénieur informaticien , et sous peu je vais changer de boulot pour être responsable d'exploitation. (j'avoue que ça me plait , mais comme je le dis toujours ce n'est pas ma passion, mon métier je l'aime mais la passion n'y est pas ) .
Enfin bref je ne sais pas quoi te dire , peut-être espérer que l'avenir de la recherche sera meilleur.

Anonymous Coward (2007-04-30T07:13:11Z)

Ruxor, nous ne sommes plus ce que nous fûmes et il faut l'admettre. C'est déjà bien que tes élèves n'aient pas perdu le sens de ce qui est "utile" et admettent qu'être trader dans une banque c'est pas vraiment ce qui va nous permettre de nous relever. Autour de moi, ils sont parvenus à se persuader que si, si, ils représentent l'avenir du pays.

Maintenant est-ce une raison suffisante ? Landau a été emprisonné par Staline ce qui ne l'a pas empêché de continuer à oeuvrer pour la science (et l'URSS) à sa sortie de prison. Leo Szilard n'avait pas un rond et c'est pour l'aider à s'en sortir qu'Einstein a travaillé avec lui aux calculs de thermodynamique pour le brevet de réfrigérateur (pour finalement se faire arnaquer). Fermat faisait des mathématiques en "amateur" quand il en avait le temps. Abel n'a pas été vraiment épargné.

Nous avons oublié que telle était la vie et nous nous attendons à ce que tout soit fait pour que nous puissions nous adonner tranquillement à ce qui nous plaît.
Dans un certain pays dont les mauvaises langues prétendent que la richesse se fait sur le dos du reste de la planète c'est peut être le cas, mais pas (plus) chez nous. Et je suis passablement d'avis que nous sommes nous mêmes les artisans de ce déséquilibre entre le nouveau et l'ancien monde.

Il nous reste donc le choix entre nous lamenter ou …


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: f15fcb


Recent comments