Comments on L'Homo modernus et la civilité

Nick (2006-10-23T15:26:46Z)

Phi -> J'aurais pu appeler parasite, les personnes ages qui vivent de la production des actifs. Si vous pensez que j'ai reelement envie de vous eliminer en tant que parasite, croyez au moins que je n'ai pas envie d'eliminer les vieux (a commencer par grand parents et bientot ma mere). Mon propos est sarcastique et c'est surtout le crachat dans la soupe consummeriste par ceux qui en vivent (vous, moi, tous les occidentaux) qui me donne des boutons.

Emmanuel->
1) vous vous autorisez a remonter les files en velo, mais vous me le refusez -> c'est pour le moins etrange…
par ailleurs il y a une tolerence pour la remonte de files par la gauche(l'extreme gauche de la route, pas entre les files). on aprend ca au permis moto.

2) J'ai dit que les inter-files etaient moins larges du fait des couloirs de Bus. Avant, meme en cas d'embouteillage on pouvait tres facilement remonter les files en moto, plus maintenant, sur certains axes.

3) Je ne suis victime de personne, je me moque simplement de la maniere dont la RATP se presente comme une blanche colombe. La plupart de mes deplacements dans paris se font a pied ( au pif 70%), velo (12%), moto(12%), metro (5%) et franchement je n'ai aucun probleme de deplacement. Je pense juste a ceux qui doivent venir travailler depuis la banlieue…

4) La RATP preleve une taxe sur toutes les fiches de paye de region parisienne. J'imagine que voue etes au courant? Cette taxe represente pour moi 13% de l'impot sur le revenu et 400% de mon impot local. Je trouve ca assez enorme.

5) Je vous rappelle qu'un bus RATP pollue presque autant qu'un scooter a km.passager. Or, la mairie de Paris ne fais qu'augmenter la consommation de bus, dont je trouve qu'il devrait etre reserve aux personnes handicapes (ou ages, ou avec poussette) dans la plupart des quartiers de la capitale ou la couverture par le metro est tout-a-fait satsfaisante.

phi (2006-10-23T09:38:43Z)

La notion de parasite est intéressante; les gens ordinaires ont tendance à appeler ainsi les concurrents, d'autres, plus affirmatifs, n'hésitent pas à qualifier ainsi tout être vivant qu'ils n'apprécient pas. Or, le cas échéant, profiter d'une "surproduction" serait par définition un acte symbiotique vertueux.
Ce "mode de vie deraisonnable" est le problème de tout ce qu'on ne fait pas payer: si l'eau est gratuite, la consommation des gens devient rapidement deraisonnable; de même, comme on ne fait payer que très partiellement le préjudice causé par les véhicules à moteur (pollution atmosphérique, CO2, bruit, accidents contre non-motorisés, emprise des routes et places de stationnement, dilapidation du capital pétrolier, pression sur la demande en matières premières…), les solutions alternatives apparaissent relativement trop coûteuses. Malheureusement, l'habitude de ne pas payer a été prise alors qu'elle ne concernait qu'une minorité et que les nuisances étaient *relativement* négligeables (par rapport au charbon, par exemple), ce qu'elles ne sont plus du tout puisque la voiture est depuis assez longtemps la principale source de pollution. Revenir en arrière est difficile: les gens ont mis longtemps à se résigner aux péages d'autoroutes et de stationnement. Pourtant, il faudra bien un jour faire payer le vrai prix, comme naguère le pain et le logement dans l'URSS. Ça a quelque chose d'étrange, cette idée de soi-disant libéraux contre le "racket légitime", qu'il ne faut rien payer à l'État, qui est en fait un principe communiste, comme toujours, au bénéfice de quelques-uns.

emmanuel (2006-10-23T01:01:32Z)

Pour Nick

Les deux commentaires grandiloquents visant à vous placer en position de victime de la RATP, et des parasites qui font deux DEA, font sourire. J'attends l'envolée sur le véritable goulag mental qu'"ils" essaient de vous imposer, et auquel vous résisterez, héroïquement, bien entendu, car c'est ça qui est, aujourd'hui, dans le monde, la vraie aliénation.

Je remarque au passage que, si vous n'avez pas la place de remonter les embouteillages en scooter, cela est dû :
- à l'existence d'embouteillages qui précèdent, et de longtemps, l'existence des couloirs de bus en site propre ;
-au fait que vous vous croyez autorisé, sur votre scooter, à ne pas respecter le code de la route vous obligeant à rester derrière la voiture qui est … devant ;
-à votre refus d'utiliser un vélo (je n'ai jamais aucun problème pour dépasser les autos à Paris, comme le dit la chanson) ;
-à votre refus de prendre le bus où le métro (je n'ai jamais d'embouteillage quand je prends le métro, et, depuis qu'il existe des couloirs de bus PARFAITEMENT dimensionnés, je n'en ai cure quand je prends le bus).

Et la RATP vous vole (sans votre consentement, j'imagine) 50 euros par mois ? Mais pourquoi ne portez-vous pas plainte ?

Nick (2006-10-22T19:31:33Z)

Phi -> <sous-entendant que le motorisé est un criminel, a moins que je n'ai pas compris…>

Et tu as raison de traiter de criminels ces gens qui sombrent betement dans la societe de consommation. En raison de la surproduction de marchandises que leur mode de vie deraisonnable engendre, ils font vivre des parasites de la societe qui font trois DEA et quatre these en vivant des subsides publics (i.e. la graisse qui degouline autour d'une societe trop grasse et consummeriste) tout en crachant dans la soupe. Oui, en colabarant au maintien en vie de ces gens-la, les automobilistes se comportent en veritables criminels. les motards aussi d'ailleurs. Mea maxima culpa!

phi (2006-10-22T11:10:41Z)

Nick:
Non, les couloirs de bus ne sont pas surdimensionnes: tu oublies qu'ils doivent permettre aux vélos de dépasser les taxis qui dépassent les bus. Et, si, "l'usager de véhicule motorisé" est "un humain digne de respect", et même de considération, comme tout criminel.

Par contre, je suis d'accord sur le dévoiement de ces mots entrés dans le vocabulaire des bons sentiments verbeux.

Fred le marin (2006-10-22T06:34:45Z)

A quoi cela sert-il d'être civilisé si au fond l'on ne s'aime pas (voire pire), n'est-ce-pas ?
Il restera malgré tout un formalisme poli : "je ne t'aime pas, je peux même te détester, mais je reste humain et courtois dans les transports en commun."
Cela ne vaut rien, je reste déçu par Dieu. Jamais content ?
Le monde est pour moi un infâme gloubi-boulga moléculaire.
Dès 2100 à coup sûr, personnellement, tout ira beaucoup mieux. Le futur vient avec le souffle d'un grand vent nucléaire progressiste…

Nick (2006-10-21T23:51:33Z)

Je pense surtout que la RATP me pique 50 euros chaque mois sur ma fiche de paye. Non contente de ce misérable larcin, elle fait chier avec ses couloirs de bus surdimensionnes qui réduisent la largeur des files de voitures et rendent donc plus difficile les remontés a moto le long des embouteillages que ces mêmes voies engendrent. Si tout ça, ce n'est pas de l'incivilité et du manque de respect…

Ah pardon, j'oubliais que l'usager de véhicule motorisé n'est pas un vrai humain digne de respect. Je m'excuse d'avoir mal pensé.

(Sans compter qu'elle se garde bien de communiquer sur le fait que les bus ne consomment pas beaucoup moins que des scooters par km.passager).

Et sur le site que tu mentionnes, il est reproché aux mères de famille d'utiliser des poussettes trop grandes. C'est sûr que si la RATP avait du respect pour ses voyageurs, elle ne leur ferait pas payer des trajets durant lesquels ils sont tassés comme des sardines et qui leur font honnir la moindre poussette.

En plus, je déteste le mot respect, dans sa nouvelle déclinaison hypermédiatique. Un peu comme le mot citoyen il y a quelques années (il était alors employé comme synonyme de rolleriste).


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 0de446


Recent comments