Comments on Craquage

Nick (2006-05-21T15:39:16Z)

space boy ->
Imagine qu'on attribue un prix a chaque personne qui arrive, devant huissier, a parcourir 100m (cent metres) en moins de 3 minutes.

Imagine que quelqu'un dise "Cette epreuve est vraiment trop facile, c'est ridicule." Tu le comprendrais, non?

Alors pourquoi repprocher a Ruxor de penser ca de l'agreg? Parce qu'il y a beaucoup de gens pour qui l'agreg est difficile? Mais alors les handicapes moteur pourraient aussi en vouloir a notre marcheur blasé de faire si peu de cas de leur incapacite a marcher le 100m. Heureusement les handicapes moteur ne sont pas si betes, il savent qu'il y a des gens pour qui marcher le 100m en 3 minutes est chose facile et que ca n'est pas pour les insulter que 99% de la population utilise ses jambes pour se deplacer. De meme que Ruxor n'insulte personne en ayant 20/20 aux epreuves d'agreg avec un bandeau sur le visage et une main attachee dans le dos.

Quand a "concours serieux" pour qualifier le recrutement de MdC, laisse moi rire. Dans les 3/4 des disciplines c'est la magouille qui prime et dans le 1/4 qui reste c'est le hasard.

space boy (2006-05-21T11:36:50Z)

"(…)tu le lui as maintes fois reproché(…)".

Euh, le "maintes fois" est un peu fort. Deux fois grand max.

Sinon, je pense que la bonne thérapie pour notre ruxor est de lui mettre un bon coup de pied au derrière.

Ce que je trouve ahurissant, c'est qu'il est pour moi le prototype du mec qui peut faire de la recherche efficace et stimulante (pour lui) hors d'une structure.

Mais paradoxalement, c'est celui aussi qui attache le plus d'importance à la reconnaissance officielle.

Comment peut on être à la fois aussi doué dans un domaine intellectuel, mais aussi démunis devant certaines tracasseries de la vie sociale ?

J'ai l'impression d'assister en direct à un talent qui serait prêt à se laisser mourrir …

Agacé, je hausse les épaule, et je hurle "qu'il crève!".

Lecteur_inconnu (2006-05-20T20:33:08Z)

Je me demande, space boy si cette agressivité et ces sarcasmes sont nécessaires et/ou constructifs, surtout sachant que Ruxor lui même a parfois reconnu ce défaut, et que toi tu le lui as maintes fois reproché: tu n'apportes rien de nouveau (même si ce n'est pas à priori une exigeance pour poster dans un blog).
Courage David, ceux qui luttent méritent d'être soutenus, et tu n'as pas vraiment le choix de ne pas lutter.

zorg (2006-05-20T20:21:06Z)

Je me demande si toutes ces histoires de postes difficiles à obtenir et de concours un peu biaisé n'est pas la rançon à payer pour conquérir le statut de fonctionnaire.

Existe-t-il un autre pays où il existe des concours pour candidater à un poste à vie ? Seriez-vous près à abandonner ce statut de fonctionnaire pour obtenir en contrepartie une augemtation de salaire, une augmentation conséquente du nombre de postes et une plus grande souplesse de recrutement. (Oui je sais ça ressemble à l'histoire du cpe).

Bref, on ne peut pas tout avoir dans la vie… Ce qui ne veut pas dire d'ailleurs que dans les autres pays où il n'y a pas ce statut de chercheur à vie, le recrutement soit plus aisé.

Je vous conseille -dans le cas qui vous préoccupe - de relativiser. Tout d'abord, il n'y a pas que Paris. Et puis il n'y a pas que la France. (L'ens ou l'agreg n'a pas beaucoup de sens en dehors de l'hexagone).
Regardez autour de vous. Le sdf en bas de chez vous par exemple. Allez lui parler. Intéressez vous à l'actualité internationale ou nationale: les conflits, les problèmes sociaux etc…
Je ne dis pas cela ironiquement. Je vous parle en connaissance de cause. Ce genre de thérapie est parfois bien plus efficace qu'une séance à 70 euros chez le psychiatre du coin.

Bon courage

space boy (2006-05-20T15:10:04Z)

Chouette , de la psychologie de comptoir !
Au fait, cette expression m'a toujours amusé, comme s'il y avait de la vraie psychologi, du style de la psychologie sérieuse…

Voila ma contribution (avec plein de morceau de provocation bête et méchante dedans) :

Je l'ai déjà en fait exposé depuis longtemps.

Notre Ruxor est tout simplement meurtri dans on égo.

C'est le parcours le plus bizarre que je n'ai jamais vu.

Brillantissime jusqu'à un niveau assez élevé, le voila soumis à une première petite vexation (7 ans pour une thèse? Elle doit être géniale j'espère),puis à un truc que notre héros croyait être une légende urbaine : Le concours auquel David Alexander madore échoue !!!

Ah, la belle époque où notre ruxor ne bossait pas l'agreg (pour finir 4ème) et pas trop les cours de dea (pour avoir la mention T.B.)…

Souvenez vous, un type se croyait intéressant en disant qu'il trouvait le concours de l'agreg ridicule parce que ce concours l'avait classé 4ème !!!

Et bien mon cher, vous voila rassuré. Les concours auxquels vous candidatez sont un tout petit peu plus sérieux…

Ce qui m'amuse le plus, c'est qu'il y a des types qui ont du être pris quasiment partout et qui diront en parlant de ces concours :

"Désirant faire de la recherche en mathématiques (je ne sais rien faire d'autre), je me présentai naturellement au concours du cnrs. On me fit passer un entretien grotesque où je subis le feu nourri de questions les plus stupides les unes que les autres. Excédé, je fus à deux doigts de m'en aller. Ce fut le pire moment de ma vie.

Etre finallement classé premier appaisa à peine mon ire, et je me demande si je tiens vraiment à intégrer une institution aux critères de sélection si douteux…".

alina (2006-05-20T09:49:32Z)

D'abord le généraliste, je pense aussi. Mais seulement s'il te connaît de longue date; c'est facile de raccomander des anxiolitiques etc, mais quand on est sur le "je craque" le premier besoin est d'être écouté,accueilli, non pas les pilules. Sur le blog tu sais que tu te trompes, moi je te lis depuis beaucoup et avec grand plaisir, excepté tout ce qu'est math technique, car je ne suis pas à la hauteur. Bonne chance, rappelle-toi de n'être pas seul…

Alex (2006-05-19T20:05:22Z)

Alors, mes 2 euros 50 dans le débat….

Je ne poste pas souvent (une seule fois, crois-je, à propos d'un amalgame que j'ai cru voir entre gentillesse et stupidité), mais par contre je te lis très souvent, David, et j'apprécie beaucoup.
Alors, je me permets quelques réactions structurées :

1- Ton parcours est brillant, tes études sont longues, tes espoirs sont légitimes. Les voir déçus n'a rien d'anormal, c'est même le contraire qui serait étonnant.

2- Je suis matheux de formation (sans comparaison avec toi : je ne suis allé que jusqu'au DEA et je n'ai jamais eu le courage de tenter l'agreg'), donc il y a une chose que j'ai comprise, et que, je crois, tu devrais aussi te mettre dans la tête : d'un point de vue "carrirère-fric-boulot", les mathématiques sont UNE DISCIPLINE INGRATE, pas loin de la sociologie ou de la psychologie. Les gens qui font de telles études peuvent être fiers de leur niveau intellectuel, mais ça reste extrêmement abstrait (à court terme en tout cas), donc si tu n'obtiens pas une reconnaissance immédiate, ça ne veut EN AUCUN CAS dire que tu es une sous-merde. Il est normal de ne pas décrocher ce qu'il faut dés la première fois.

3- Enfin (et surtout) est-ce vraiment ça la cause de ta déprime grandissante ? N'est-ce pas plutôt que tu désespères de trouver un mec gentil et intelligent comme toi qui t'aimerait et que tu aimerais ?
Jai connu des chômeurs (pas ton cas) heureux, et des travailleurs malheureux pour ce seul motif.
Franchement, être ou ne pas être maître de conf' demain plutôt qu'après demain ou le mois prochain, est-ce que telle est la VRAIE question ?

Quoi qu'il en soit, je te suis attentivement (enfin, pour ce que tu voudras bien poster), et j'espère de tout coeur que tu trouveras ton épanouissement, quelle qu'en soit la signification réelle.

Sincèrement avec toi,

Alex

Hope (2006-05-19T17:52:47Z)

Juste rappeler quelques évidences qui, en fait, on s'en aperçoit bien souvent, n'en sont pas: si tu as vraiment donné le meilleur de toi, allons trouve là le moyen de relativiser.
Tu sembles être féru de maths, alors surtout n'abandonne pas sans être allé jusqu'au bout de toi même. Je peux en témoigner, la persévérance paie; j'étais dans une situation équivalente à la tienne depuis deux ans; cette année c'est passé.
Je te souhaite sincèrement de reprendre le dessus le plus tôt possible, et de vivre de ta passion.

mummy (2006-05-19T17:10:04Z)

Va d'abord voir un bon généraliste qui te prescrira un léger anti-dépresseur et/ou de quoi dormir (tu es épuisé nerveusement et par manque de sommeil).Tu vas bien sûr surmonter cette épreuve et, de cette expérience, tirer des leçons pour l'année prochaine : quelle stratégie adopter, comment t'y préparer, mettre tous les atouts de ton côté,car il y a certainement des "règles du jeu" qui n'ont rien à voir avec tes talents de mathématicien.

delek (2006-05-19T16:37:33Z)

un psychiatre "correct" te recevra 2 ou 3 fois pour évaluation et te prescrira si et seulement si nécéssaire un traitement psychotrope!
s'ils ne sont pas trop bookés: B Maugendre dans le 13è ou H Oppenheim dans le 14è…c'est pas trop loin!

Vincent (2006-05-19T12:21:07Z)

Comme le dit geo, il faut bien tomber lorsque l'on choisit son médecin. Et je suis également d'accord avec lui au sujet de l'aide qu'il peut apporter par rapport à un psy. Maintenant, l'effet des médicaments varient énormément d'un sujet à l'autre, et peuvent avoir des effets complétements différents, résolvant ou empirant le problème initial ! Encore une fois, il faut bien tomber.

Cela dit, aller voir un médecin est essentiel selon moi, car il sera plus facile de traiter le problème maintenant alors qu'il est balbutiant que dans deux mois où un séjour à l'hôpital pourra t'être indiqué.. Même si je pense qu'il ne faut pas dramatiser à ce point (je dis ça mais pour moi c'est dans deux ans.. gloups!) et que la solution est loin d'être dramatique, je sais que les gens réagissent différemment à ces situations plus ou moins problématiques de ce type. Dans le doute, une consultation chez le généraliste ne coûte pas bien cher. Et au besoin, en voir plusieurs augmente les chances de bien tomber !

François (2006-05-19T09:32:24Z)

Je ne suis pas d'accord, geo, il vaut probablement mieux avoir trop de réticences vis-à-vis des psychotropes que l'inverse. Surtout en France où l'on sait que la propension à consommer des benzo-diazépines et des anxiolytiques est supérieure à la moyenne.

Fred le marin (2006-05-19T07:33:57Z)

Un esprit doué dans une enveloppe charnelle ratée.
Si c'est cela l'ultime vérité, le psy ne pourra pas y faire grand'chose…
C'est d'ailleurs mon cas, trois fois hélas.
Quel ennui !

geo (2006-05-19T06:55:58Z)

Bonne idée. Certaines personnes ont des a priori contre les psychotropes. Je pense au contraire qu'ils peuvent beaucoup aider à surmonter ce genre d'épreuve.

Moi par exemple, au début de ma thèse, j'avais des grosses angoisses avant les conférences ou les exposés. C'était très difficile. Et ma copine qui est médecin m'avait prescrit un anxiolytique qui a comme par magie résolu tous mes problèmes. Maintenant que j'ai plus d'expérience, je n'ai ai presque plus besoin.

En passant, tu peux également en parler à un généraliste. Il faut bien tomber. Moi j'avais un médecin généraliste qui m'a beaucoup plus aidé qu'un psychiatre.

Dilbert (2006-05-19T06:50:22Z)

Il faut éviter les médicaments et privilégier le meilleur remède : le chocolat !
Bon courage à toi.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: efa9f4


Recent comments