Comments on I hate English syntax

babinaute (2009-11-08T09:01:04Z)

She sees no need for anyone to apologise.
Quelqu'un peut m'aider à faire l'analyse syntactique de cette phrase en anglais?

Est-ce qu'il y a un "null constituent" dans cette phrase?
Merci

GianLuca (2006-06-12T10:12:24Z)

Tiens, je viens de découvrir à l'instant que les constructions du genre "j'ai acheté un gigot chez le boucher qui était gros" s'appellent des janotismes.

Voilà c'était juste pour info…

Apokrif (2006-06-06T15:52:49Z)

L'objectif pose aussi des problèmes: « j'ai trouvé le normalien trolleur ».

flo (2006-05-21T20:44:28Z)

très intéressant post!!

en anglais, la syntaxe suit la sémantique, de façon fluide. Il y a un point d'ancrage dans la phrase, c'est celui à partir duquel le sens se dirige et la combinatoire se forme. ça fonctionne aussi un peu comme ça en grec ancien, pour prendre un exemple simple : Homère.

Ce que tu déris n'est pas exclusivement un truc que l'on voit dans le headlines (mais c'est vrai que leur forme ramassée hypetrophie le phénomène). Dans Shakespeare par exemple, c'est un des fondements de la poétique.

Dans cette langue, la syntaxe est rputée simple, facile, de peu de règles : c'est faux. En fait, la syntaxe cache la syntaxe.

monsieurpuyo (2006-05-18T08:15:04Z)

dans la phrase "c'est après que c'est arrivé" l'usage de plus en plus fréquent du subjontif ("après que ce soit arrivé" qui fait hérisser le poil des grammairiens) à tendance à lever l'ambiguité

Vaurien (2006-05-16T17:20:04Z)

Ça tombe bien, tiens, je me demandais ce que j'allais faire à mes élèves demain, après la dernière séance sur les e-mails et les blogs…

Ruxor (2006-05-16T11:32:33Z)

vicnent → Dans « un homme ferme la porte », le verbe peut être « ferme » (du verbe « fermer », donc : « a man closes the door ») ou « porte » (du verbe « porter », donc : « a firm man carries her »). Idem dans « la vieille garde le lit », ça peut être « garde » (« the old woman is staying in bed ») ou « lit » (« the old guard is reading it »).

f3et (2006-05-16T10:14:37Z)

Je viens d'en trouver un joli sur une analyse de complexité d'algorithme :

"il faut 20% de temps en plus en moyenne, et beaucoup plus de temps en temps."

J'avoue que j'ai dû relire la phrase deux ou trois fois :-)

vicnent (2006-05-15T19:13:28Z)

je suis stupide ou j'ai rien compris ?
il s'agit de phrases, donc faites avec un ensemble de mot tels que sémantiquement on puisse leur donner plusieurs sens en prenant tel ou tel mot pour verbe (si tenté que le syntaxe s'y prête…). j'ai bon ?
Parce que dans "un homme ferme la porte", ou encore dans "la vieille garde le lit", je vois pas…

Ruxor (2006-05-15T09:56:06Z)

Charly → Dans « fruit flies like a banana », c'est le verbe « to like » (les mouches aiment une banane, donc).

Charly (2006-05-15T09:47:58Z)

Juste pour la phrase "fruit flies like a banana": c'est pas plutôt "drosophilia" que "banana" ? La banane a priori n'est pas une mouche à fruit ou alors il y a un troisième sens à la phrase que je n'ai pas vu ?

Nick (2006-05-15T08:10:18Z)

Je viens d'en trouver un en francais (C'est une annonce de colloque)
"Préformation ou épigenèse ? Comprendre la reproduction aux XVIIe et XVIIIe siècles."

Qui peut s'interpreter: "Mais pourquoi les gens avaient-ils envie de se reproduire aux XVII et XVIII siecles (alors que les congés payés n'existaient meme pas)?"

Ces ambiguites rendent la comprehension des titres de "The Onion" (et du reste de la presse anglophone) tres delicate. Par contre, au milieu d'un texte les choses sont plus simples.

David Durrleman (2006-05-14T22:39:47Z)

En Français on peut faire des trucs sympas aussi :

----
Homographes & alternance
[sonnet d'octosyllabes respectant l'alternance des rimes, de schéma fmmf fmmf mmf mfm ou bien mffm mffm ffm fmf]

Les pieds du sonnet somnolent
Dans son niais regard convergent
Mais les rais d'un nuage émergent
Tout en irradiant le dolent

Ils cuisent vite l'insolent
La nuance ou le goût divergent
Puis des vers blancs le détergent
Comme les coups du vent violent

Trop de diérèses résident
En ce lieu commun évident
Les rejets sinueux affluent

Sens ou polysémie obvient
À l'imbroglio quoique influent
Les mots et la fin nous convient

Gilles Esposito-Farèse
http://www2.iap.fr/users/esposito/oulipo13.html#270206
----

Ben (2006-05-14T18:49:13Z)

Il y a aussi "la vieille garde le lit".

Cargo du Mystère (2006-05-14T09:15:16Z)

Plus d'ambiguïté:
merci à Brin et Page pour leur bonne action.

foo (2006-05-14T02:40:02Z)

But is that syntax… or semantics?

phi (2006-05-13T22:26:26Z)

In French too, one has to say "l'action Google", not "l'action de Google"…
"Un homme ferme la porte" might be more natural.

"from territories" seems to be a special case of the ambiguity between general and particular, which is found in frnch too, as in many languages:
Rabbits are eating carrots / Rabbits eat carrots
Les lapins (de Luc) mangent (cette fois) des carottes / Les lapins (en général) mangent des carottes
This can be analysed as a free event variable being interpreted existentially or universally. Hence the need for explicit quantifiers in math.

kartben (2006-05-13T20:06:09Z)

C'est marrant, et on s'en fout, mais j'ai aussi tapé "google" dans google trends ce matin :p et j'ai aussi mis quelques secondes à décoder correctement cette phrase qu'initialement je comprenais à l'envers :) Le monde est petit !


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 06c7d3


Recent comments