Comments on Fragment littéraire gratuit #65 (la gentillesse)

Ruxor (2005-12-04T14:00:07Z)

C'est un détail, mais Pasteur n'a pas été directeur de l'ENS, seulement directeur des études en sciences et administrateur (quelque chose comme sous-directeur). Le directeur à cette époque était un certain Nisard dont je ne connais rien de plus que le nom.

Stranger-in-the-night (2005-12-04T12:54:46Z)

Nick ; Fustel de Coulanges est d'abord un grand historien français, qui a pas mal changé la face de sa discipline. C'est pour ça qu'on le connait ; comme Pasteur qui a aussi été directeur de l'ENS ; pour Fustel, je ne le savais pas).
Mais sinon, tu as tout à fait raison. Le mépris est constitutif, et plus les relations sont construites, plus elles passent par l'intellect, plus il se renforce (il prend la place de la peur, en quelque sorte).

Sinon, j'ai mis un s de trop à Serres.

Stranger-in-the-night (2005-12-03T23:12:17Z)

A propos d'écriture et de fragment, j'ai fait un rêve que je te dois sûrement, Ruxor. J'ai rêvé que je rencontrais JP Serres (alors qu'il n'y a aucune raison, je ne fais pas de maths) qui me disait que mon roman était nul, mystique en plus. Ensuite, je l'insultais et j'étais condamné à l'exil, et je devais survivre dans un pays infesté par les orcs. Une explication à ce rêve ?

Nick (2005-12-03T14:20:41Z)

Comme je le dis souvent, le mepris ne vaut que s'il est partagé par tous.

Or le mepris est le ressorts essentiel des relations humaines, meme (et surtout?) dans les milieux bien pensants. Les fonctionnaires qui meprisent le createur d'entreprise, les salaries du prive qui meprisent les fonctionnaires. Les ecolos qui meprisent le prolo oblige d'habiter loin du centre de Paris et qui ose venir polluer la capitale avec sa voiture (et sa presence?). Les normaliens qui meprisent les faqueux, les faqeux qui jugent les privileges des normaliens indus. La conquete amoureuse vue comme une victoire humiliante sur celui que l'on conquert et que l'on presente comme un trophe…

Je me rappelle avoir ete dans une ecole d'ingenieurs (apres bac). Je me sentais meprise pare que je ne savais pas, par exemple, ce que 1515 voulais dire ou que je n'etais pas tout le temps bourré. J'ai donc adopte le mepris qui se doit face a ces sous-intelligents qui m'entouraient.

L'auteur de ce blog traite de plouc ceux qui ne connaissent pas le nom d'un des anciens directeurs de l'ENS (fusse-t-elle de chez pas quoi).

Une fois plonge dans ce systeme de mepris generalise, l'individu qui veut se defendre n'a pas d'autre choix que de montrer du mepris a l'egard des autres.

Et trouver des gens authentiquement gentils envers qui l'on peut redevenir naturel et attentionne est effectivement une quete si longue qu'une vie n'y suffirait pas. Autant abandonner… (la quete, hein pas la vie. Ca serait faire un trop beau cadeaux aux crapules qui peuplent ce monde que d'en disparaitre).

<http://www.lyricsondemand.com/o/offspringlyrics/cooltohatelyrics.html>

Audrey H. (2005-12-03T09:36:53Z)

Pour moi l'authentique gentillesse est une qualité qui n'a pas de prix, mais elle est extrêmement rare.

gentil phi (2005-12-02T07:57:09Z)

C'est plus difficile encore de réhabiliter "heureux"… car la gentillesse, au moins on en profite et elle ne rend pas jaloux… D'ailleurs, il n'y a même pas de mot 'heurosité'!

Par contre, il ne faudrait pas confondre ironie/dérision avec méchanceté/agression. L'ironie n'est pas forcément une forme d'agression élaborée, et lorsqu'elle l'est, elle agit surtout lorsque la personne n'est pas présente. Ce serait plutôt à classer, dans les formes insistantes et stéréotypées, parmi les traits névrotiques au même titre que le besoins constant d'être rassuré sur l'état de la relation ou du théâtralisme pour attirer l'attention.

Et en revanche, on peut aussi voir dans une certaine gentillesse un caractère "grand seigneur", une certaine prétention de quelqu'un qui n'a jamais souffert, accorde d'autant plus facilement sa compassion qu'elle n'a chez lui aucun retentissement et ne lui coûte rien. Son indulgence envers les petits travers et autres mesquineries des gens serait comme celle d'un dieu observant de son Olympe les déboires des mortels. Il est aussi tout à fait possible d'être "gentil" et nuisible voire nocif; c'est même la base du commerce ou de l'escroquerie.

Par ailleurs, on peut aussi se dire qu'une personne égocentrique et/ou hystérique apprécie le supposé gentil qui la tartine de compliments alors qu'elle est effectivement très fine et qu'il ne s'agit que d'une forme d'ironie qui lui échappe. Et le "gentil", frustré de n'avoir pas réussi à blesser, ayant grossièrement surestimé la subtilité de son interlocuteur, devient "méchant"!
Et on connaît la parabole populaire, du poussin, de la vache qui lui chie dessus pour le réchauffer, et du vautour qui le tire de la merde…

Bon, c'est vrai, quand on a enlevé toutes les pseudo-gentillesses, "la gentillesse est une qualité brillante, aussi formidable qu'elle est rare".

Ruxor (2005-12-01T22:02:07Z)

Alex → Mes fragments littéraires gratuits, comme l'appellation doit le laisser penser, sont des exercices d'imagination, hein. Je ne prétends pas décrire le monde qui m'entoure ni la vie que je mène, ni dans ce fragment-ci ni dans les autres… (Quand je dis que tel élément est inspiré de quelque chose de réel, il faut prendre ça au sens strict, et là je pense à quelqu'un dont j'admire la gentillesse, je ne dis pas qu'on le traite de gentil en mauvaise part ou que d'autres gens sont traités de gentils en mauvaise part. Ceci étant, il est indéniable que ça s'entend souvent.)

En tout cas, c'est un fait qu'il est beaucoup plus difficile d'être “witty” en faisant un compliment ou en disant quelque chose de gentil qu'en faisant une attaque ou en disant une méchanceté.

Gentil marsupial (2005-12-01T21:44:31Z)

Nous sommes deux heureux !

Alex (2005-12-01T18:00:13Z)

Hé bien….
Considérer a priori que la gentillesse est un vague synonyme de stupidité révèle un manque d'humanité qui me consterne.
Heureusement que tu as changé, mais je plains les gens de ton milieu pour qui, à ce que tu laisses entendre, le mot "gentil" provoque toujours un sourire condescendant…


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: f0ce11


Recent comments