Comments on Gratuitous Literary Fragment #59 (paradoxes of time travel)

Nathania (2005-11-10T02:16:12Z)

An impressive excercise in circular thought. Perhaps only possible in a fictional universe, but impressive nevertheless.
You obviously enjoy exploring the possibilities of physics as we define them - a trait I can relate to.
It's always enjoyable to follow your train of thought and be entertained by the conclusions to which you manage to guide us.
Well done.

Ali Baba (2005-10-25T15:58:05Z)

Personnellement ce qui m'effraie le plus dans la mort, ce n'est pas ce qui se passe après, c'est l'action de mourir.

Damien (2005-10-20T10:07:30Z)

Ceci dit, Stranger, je pense qu'une phrase comme celle d'Einstein est bien de nature à rassurer d'une certaine manière. On peut toujours combattre les peurs et les tristesses par les angoisses, et les angoisses les plus localisées par une angoisse absolument générale qui, il me semble, rend la source de l'angoisse au moins aussi absurde que ce que l'angoisse détruit: le vie quotidienne, le plaisir, le bonheur, etc. Bref, les raisonnements peuvent peut-être au moins supprimer les symptômes de la depression. Et c'est bien suffisant. C'est ce qui me permet de dormir en tout cas. Enfin…
Pour le fragment, c'est vrai qu'il est vraiment excellent. J'ai lu les dernières phrases avant de le commencer, et c'est ce qui m'a donné envie de le lire depuis le début: une boucle temporelle ? oui, bon.

Stranger-in-the-night (2005-10-20T00:17:39Z)

Touriste ; je veux bien, mais avant il n'y avait pas moi. Maintenant il y a moi. Il n'y a même présent que parce que je fends le temps en deux, que je suis une barre de stabilité à partir de laquelle le temps se déploie en rapport réciproques (je veux dire, il y a du mouvement, dans la nature, mais pas de temps ; le temps suppose la position). Donc, moi, source du présent, je vis en rapport avec la possiblité de ne pas être. La question n'est pas "après la mort", c'est que la certitude du "rien" vient miner le présent jusque sous mes pieds. Je vais mourir, c'est comme si je l'étais déjà. Il n'y a pas de peur de la mort, il y a angoisse (le sentiment de précarité, de "je pourrais ne pas être", et désesoir 'ça ne changerait rien si je n'étais pas). Faites une dépression pour voir : ça ne se règle pas avec des raisonnements.

phi (2005-10-19T22:27:06Z)

je dois être victime de quelque chose comme une telle machine temporelle car mes affaires ne sont jamais là où je crois qu'elles sont…

Par ailleurs, ce genre de conception permet une certaine téléologie, où l'univers serait "le meilleur des mondes possibles", "meilleur" consistant à minimiser quelque obscure fonction.

Joël (2005-10-19T08:28:11Z)

Il est vraiment très bien, ce fragment littéraire gratuit. D'ailleurs, à la limite, je ne considère pas vraiment celui-ci comme un simple « fragment ». Si cela se trouve, dans 42 épisodes, on obtiendra un roman bien structuré en mettant à la suite l'ensemble de tes fragments littéraires dans un certain ordre ; au fait, David, au-dessus de la cheminée, ce livre tout poussiéreux, tu as toujours refusé de nous le montrer…

Ruxor (2005-10-18T22:01:36Z)

Concernant la nature du temps j'avais fait des spéculations assez hasardeuses dans <URL: http://groups.google.com/group/sci.physics.research/msg/8534f27ee7523310 >.

bidibulle (2005-10-18T21:57:15Z)

Cher Touriste, Einstein avait le meme point de vue.
Du moins il l'avait ecrit dans une lettre destine a la famille de Michele Besso lors de la mort de cette derniere.

Je cite Einstein:

"…for us physicists believe the separation between past, present, and future is only an illusion, although a convincing one."

Un peu inquietant quand meme de mettre une telle phrase dans ce genre de lettre, non?

Popsi-Cola (2005-10-18T21:53:44Z)

Pas mal. C'est rare que je lise tes fragments, mais là tu as réussi à m'accrocher.

(Tu as une ou deux phrases à modifier pour qu'elles soient grammaticalement correctes et peut-être des virgules à insérer aussi.)

Johnson (2005-10-18T21:46:20Z)

Touriste> La dernière fois que j'ai entendu cette réflexion sur "l'avant-naissance" et "l'après-mort" c'était dans le récent (2004) film "Mar adentro" de Alejandro Amenábar (http://www.imdb.com/title/tt0369702/).
Bonne chance…

Touriste (2005-10-18T21:21:11Z)

Fort agréable à lire en effet.

J'ai été très intéressé par la première réplique (celle qui se termine par «there is no difference between the past and the future, except that you have memories of the past and none of the future») où j'ai eu l'impression de lire en mieux dit et moins confus ce qui est exactement ma perception du temps. (Et j'ai aussi l'impression que ce n'est pas celle de tout le monde : ainsi pour la plupart des gens, quand je leur dis que je n'ai pas peur de la mort puisque je suppose que après la mort c'est essentiellement analogue à avant la naissance et que avant la naissance ça baignait tout à fait, ces gens me regardent avec un air ahuri - visiblement non seulement ce n'est pas leur opinion mais ils n'avaient jamais pensé la question en ces termes).

Je cherche de temps en temps sur le net des choses tournant autour de ça, et je suis toujours déçu. Je poste donc ce commentaire à la pêche à des références bibliographiques : il y a des philosophes plus professionnels que notre Ruxor qui développent ces thèses, plus en détail ? Plus intéressant encore, il y a des réponses à ces thèses, des contre-argumentations qui disent "ha la la ce n'est pas si simple" et qui font un effort pour les réfuter ? J'aimerais bien en lire plus, d'autres distingués commentateurs sont-ils capables de me proposer des directions.

nycboy (2005-10-18T16:12:38Z)

Je ne dirai qu'un mot: pfffiou ! :oD

Johnson (2005-10-18T13:55:13Z)

Un très joli petit système fermé… dans un univers totalement indépendant du notre !

Charly (2005-10-18T12:39:24Z)

Mouais… C'est marrant, mais un peu facile ça, t'es d'accord ? ;)

ça me rappelle un peu le roi du Petit Prince qui ordonne que ce qu'il sait va se produire. A moins que l'un des protagonistes ne soit Dieu ?

DH (2005-10-18T10:27:05Z)

Waow. Impressive.

Tofas (2005-10-18T09:20:26Z)

Absolutely brilliant. Your best fragment yet, in my opinion.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 449ab9


Recent comments