Comments on Ouf !

Anatole (2005-01-16T22:01:53Z)

Là ou ça n'est pas drôle, c'est quand tu te dis que comme personne n'est dupe tu vas jouer franc jeu… et que ça casse alors que l'autre qui ne connait pas plus et qui a bien tenu la barre passe, lui.

vect (2005-01-15T18:05:06Z)

Un truc rigolo c'est quand tu prépares des dossiers pour des postes dont le thème de recherche est « connexe mais pas trop » avec le tien (typiquement la thèse ou le Post-Doc). Tu sais sur quoi tu vas bosser, mais tu dois faire croire que tu es un spécialiste (chose dont personne n'est dupe).
Vraiment, j'adooO0Ooore ce milieu :)

Alexandre (2005-01-15T11:15:02Z)

J'ai certainement abusé et je m'en excuse. Merci d'avoir pris la peine de remettre mes propos en place. Je compte sur toi pour les réponses aux autres questions. En attendant de te lire… A bientôt

Ruxor (2005-01-12T23:34:03Z)

Je ne considère absolument pas un poste de prof en prépa, et encore moins de maître de conf, comme quelque chose d'inférieur, je ne sais pas où tu as pu voir ça. Il n'est même pas clair que je préfère un poste au CNRS à un poste de maître de conf (ça dépend où, ensuite ; mais ce qui est sûr, c'est que j'apprécie beaucoup d'enseigner — je l'ai fait pendant quatre ans en DEUG et ça m'a tout à fait plu). Ce que je crains surtout si j'enseignais en prépa, c'est qu'à force de refaire année après année le même cours je finisse par en avoir vraiment marre : l'intérêt de la recherche, c'est que c'est perpétuellement nouveau.

Pour le reste, je tâcherai de répondre plus tard, là je suis vraiment fatigué — mais je voulais éclaircir ce malentendu.

Alexandre (2005-01-12T17:11:50Z)

"Si je ne trouve pas non plus de poste de maître de conf, alors prof en prépa, typiquement."

Cela me fait sourire. Je ne suis qu'un élève moyen de deug (1ère année) et maître de confèrence ou prof en taupe sont mes projets professionnels. La déconcertance avec laquelle tu dis ces mots sont presqu'une insulte. J'ai 0,0001% de chance de faire ces métiers et toi tu as l'air de traîter ça comme de la "sous-merde". Au vue de ce que tu peux écrire, je comprends bien que tu n'étais pas un élève ordinaire (entendre par là, un élève plus que doué) et que je ne sais pas un millième de ce que tu devais savoir à mon âge (bientôt 20 ans). Il va me falloir beaucoup travailler pour ne même pas en arriver là! Mais tu as bien raison de penser cela, à ton niveau, je penserai certainement comme toi. J'en arrête là sur ce sujet à polémique.

Je profite de ce post pour te poser quelques questions: quels conseils donnerais-tu à un étudiant désireux de passer le second concours de l'ens? J'imagine que la fac (la mienne est une petite fac de province) ne prepare pas idéalement à ce type de concours. De même quels bouquins conseilles-tu à tes étudiant de premier cycle? Quels méthode de travail? Quelle(s) manière(s) de travailler mon cours? Ces questions peuvent te paraîtrent bizares mais en m'adressant à une personne de ton niveau, j'en attends des réponses enrichissantes pour mes études.

Merci de prendre en considération mon post.

P.S.1: Je sais que je ne suis qu'un élève moyen mais cela ne m'empêche pas de rêver… Je pense que tu me seras de bons conseils.
P.S.2: J'espère que tu décrocheras ce post au CNRS.

Anatole (2005-01-12T14:19:32Z)

Ma question va sembler une monstrueuse naïveté, mais, avec les faibles connaissances que j'ai sur le paysage mathématique contemporain, je croyais que la géométrie algébrique était le domaine qui cristallisait le plus de problèmes et d'efforts, le lieu des principaux chantiers. $

bidibulle (2005-01-12T14:04:22Z)

Mmmm…

Mes amis qui sont devenu maitres de conf ne sont pas trop ravis de leur postes… Bon, c'est en Physique donc c'est peut-etre different en math, mais ils semblent tous assez deçu. Je me demande si c'est du a une forme de depression post-post doc ou si c'est vraiment le contact avec les DEUG qui leur cassent les pieds?

Ruxor (2005-01-12T09:07:59Z)

Maître de conférences dans une université. Il n'y a pas qu'au CNRS qu'on fait de la recherche scientifique, en France — les universités en ont une belle part.

Si je ne trouve pas non plus de poste de maître de conf, alors prof en prépa, typiquement.

DOMINO (2005-01-12T08:28:29Z)

Bonjour,

Peut-être est-ce une curiosité mal placée, mais comment vois-tu ton avenir professionnel si tu es refusé au CNRS ?
Agrégé-préparateur à vie ?
Quel "métier" pourraît concilier à la fois le passionnant et un revenu que tu juges correct ?

Merci


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: f099c6


Recent comments