Comments on Spiderman 2

Anonymous Coward #1246 (2004-08-01T23:44:31Z)

en surfant sur le net, j'ai trouvé ce site marrant sur les films qui maltraitent la physique:
http://www.intuitor.com/moviephysics/

Ruxor (2004-08-01T22:58:17Z)

Oui, c'est clairement n'importe quoi (on me souffle l'ordre de grandeur d'une réaction thermonucléaire par litre de plasma et par seconde, dans le coeur d'une étoile) : ça ne brillerait pas, et, même si ça brillait, ce serait dans les rayons X durs. (Pour la « gravité », c'est plutôt d'un champ magnétique qu'il a l'air de s'agir, et à la rigueur on pourrait imaginer que c'est le champ confinant.) Mais, franchement, si on en est à chipoter sur la vraisemblance physique à ce niveau-là…

Anonymous Coward #1246 (2004-08-01T22:49:02Z)

Au fait ruxor (ou les autres) cela ne vous a pas fait bondir le coup du soleil de poche??
en effet, les résidus de mes connaissances de physiques me disent que c'est d'une utilité quasi nulle car 1 metre cube du soleil ne fournit pas grand chose.
Quand au coup de la gravité autour de ce mini-soleil…

Anonymous Coward #1194 (Nepomucene) (2004-07-26T20:57:00Z)

Accessoirement, ce James Franco, miam, miam.

Nicolas (2004-07-25T10:57:59Z)

Il semblerait en fait que ma mémoire se soit brouillée : j'ai confondu avec Illuminacja de Krystof Zanussi dont vous avez parlé en commentaire de l'entrée de Ruxor du 30/XI/03.

Nicolas (2004-07-25T08:53:07Z)

Merci. Il me semble que vous aviez déja parlé de ce film dans un vieux commentaire (qui m'a donné envie de voir ce film, en plus du fait que c'est un film de Nanni Moretti), mais je n'arrive pas à le retrouver.
Un peu hors-sujet, mais est-ce que quelqu'un aurait vu le documentaire "N is a Number" sur Erdös ? Est-ce que le seul moyen de se le procurer serait de l'acheter via internet ?

Tiens un touriste (2004-07-25T08:26:20Z)

Nicolas, dans le commentaire précédent :

> Quels autres films font des références aux maths ?

Voir un thread abordant la question sur Usenet à <URL: http://groups.google.fr/groups?th=14da0ccbb9dce5f8 >

Et après une petite recherche Google, le programme du festival "mathématiques et cinéma" en 2000 à Bologne :
<URL: http://www.dm.unibo.it/bologna2000/engcinema.html >

(Au passage ça me permet de dire tout le bien que j'ai pensé de Bianca <URL: http://ec.eurecom.fr/~giorcell/Nanni/Films/bianca.html >, avec son personnage de mathématicien quelque peu psychorigide et lourdement control freak. On trouve tout sur le web, y compris une citation du film que j'avais vaguement en mémoire " - Ma la matematica ti piace? - E… mi piace la chiarezza… la logica… si… un numero o è positivo o negativo… a me non piacciono le vie di mezzo… a me…" (source <URL: http://nannimoretti.altervista.org/bianca.htm > ).)

Nicolas (2004-07-25T08:01:43Z)

Oui, mais en ce faisait, Doc Oc s'attaque à Peter Parker directement et pas à Spiderman.

À propos des mathématiques : Je pense que beaucoup ne personnes n'ont aucune idée de ce que sont les mathématiques, et pensent que c'est ce qu'on fait au lycée. La physique et la biologie, grâce à leurs applications pratiques plus nombreuses, ont une place privilégiée, donc le grand public peut s'en faire une certaine idée.

À propos de Cube : il faut le revoir, la fille dit vraiment des choses très bêtes. Il était projeté un soir dans le bâtiment culturel de mon université et toute la salle éclatait de rire dès qu'elle ouvrait la bouche (j'exagère).
En parlant de références mathématiques dans les films, il y a A Beautiful Mind, donc, qui a déja été cité, il y a aussi Pi de Darren Aronofsky, et dans Good Will Hunting le protagoniste résout le théorème de Parseval et un exercice ou deux en graphes (vraiment basique), je crois qu'on a l'occasion de voir une ou deux matrices aussi.
Quels autres films font des références aux maths ?

clipper (2004-07-24T21:41:02Z)

Tiens, j'avais oublié de me loguer. L'entrée précédente est donc de moi. Ce qui, je l'espère ne change rien à sa pertinence.

Anonymous Coward #1178 (2004-07-24T21:39:33Z)

N'étant (heureusement !) pas mathématicien, je me permets de faire une petite reflexion de bon sens à propos du film lui même, ou plutôt du scénario; Nous sommes d'accord pour dire qu'une grande partie de l'intrigue (comme pour le premier d'ailleurs) repose sur le fait que Parker ne pas déclarer son amour à MJ sans lui faire courrir le risque de devenir la proie de ses ennemis.
J'aimerais faire remarquer que dans les deux films, cela n'empêche pas le moins du monde le villain pas beau tout méchant de s'en prendre à elle pour faire pression sur Spiderman. Autrement dit, ses scrupules sont particulièrement non fondés je trouve; et il se retrouve avec les inconvénients (devoir sauver la fille toutes les cinq minutes) sans les avantages (pas besoin de faire un dessin).

Anonymous Coward #1171 (Persano) (2004-07-24T11:28:57Z)

Pour ma part, mes connaissances en mathématiques se sont arrêtées en terminale. Quoique j'avais peut-être 2 petites heures par semaine en DEUG de Chimie-Biologie, je ne me souviens plus… Mais pour poursuivre le débat, dans le film "Un homme d'exception", je trouve qu'il y a d'assez jolis effets spéciaux pour visualiser les pensées de John Nash. Mais j'ignore ce que des mathématiciens peuvent penser de ce film et j'écris ici en tant que spectateur néophyte… Loin de le porter aux nues, je trouve cependant que, par moments, on y retrouve l'atmosphère paranoïaque de certains épisodes de la grande époque de "X-Files" et beaucoup d'émotion grâce à l'interprétation de Jennifer Connelly.

Mouton (2004-07-23T08:46:45Z)

Persano: C'était une question rhétorique : je connais ce film. C'est juste que pour un film mathématique, ils disent n'importe quoi sur les nombres (en gros, quand la fille comprend qu'elle s'est trompée, c'est parce qu'elle vérifiait si les nombres étaient premiers au lieu de vérifier qu'ils étaient premiers [d'ailleurs, si quelqu'un a vu ce film et s'y connait, je veux bien une infirmation/confirmation, n'étant plus très sûr]. De toute façon, on nous présente une mathématicienne qui n'est pas capable de factoriser de tête un nombre à trois chiffres, et ça, c'est un peu lamentable…).

Dans beaucoup de choses, c'est pareil, dès qu'on veut faire des mathématiques impressionantes, soit on raconte n'importe quoi, soit on est incompréhensible, soit on est inintéressant. Il y a une tel niveau d'abstraction dans les recherches en mathématiques aujourd'hui (au moins celles sur lesquelles Ruxor travaille), qu'il est quasiment impossible de les présenter dans un film grand public.

Après, on peut se demander ce qui fait la distinction entre les sciences mathématiques et les autres dans l'imaginaire des gens. Pour ma part, je pencherai pas mal pour les effets visuels. Quand on parle de biologie, et d'ADN, on montre une vidéo avec une hélice qui tourne. Quand on parle de physique atomique, on peut montrer un champignon nucléaire, ou de jolies animations. C'est beaucoup plus difficile d'avoir des représentations de problèmes mathématiques.

Enfin, #1154, je ne suis pas d'accord avec toi. Si on ne va pas trop loin, il y a des résultats magnifiques en mathématiques, qui sont parfaitement compréhensibles, et qui pourraient (avec un scénario un peu alambiqué) exister anecdotiquement dans un film.

Anonymous Coward #1157 (Natura non falcit saltum) (2004-07-23T07:45:16Z)

Anonymous Coward #1154
"En effet, beaucoup de retombées des sciences physiques sont accessibles au grand public (bombes nucléaires, génie génétique etc)"

Placer le génie génétique dans les sciences physiques me semble bien curieux. A moins que le "physique" ne fasse pas référence à "la physique" mais à la "matière"? En dépit de ce que peuvent croire les physiciens, les propriétés du vivant diffèrent sensiblement des simples propriétés de la matière dont il est issu. C'est d'ailleurs pour cela que les physiciens qui croient comprendre la biologie sont bien plus nombreux que ceux qui la comprennent réellement…

Anonymous Coward #1154 (2004-07-22T20:25:31Z)

Le problème (avec les maths) est beaucoup plus l'imaginaire collectif que les possibilités de cette matière.
En effet, beaucoup de retombées des sciences physiques sont accessibles au grand public (bombes nucléaires, génie génétique etc) Alors que la cryptographie mis à part, aucune notion "intéressante" ne pourrait être comprise par un public sur le temps d'un film.
Si un réalisateur "persistait" à faire un film intéressant et consistant, il ne serait compris que par les bac +3 minimum!!
Il est à noter que le jeu d'échec subit le même traitement: utilisé (massacré!) uniquement comme cliché de l'intelligence confinant à la folie.

Anonymous Coward #1153 (2004-07-22T20:05:44Z)

François lo Jacomo, agrégé de math, ingénieur linguiste

Anonymous Coward #1152 (Persano) (2004-07-22T19:33:43Z)

C'est mon premier Post sur ce Blog, dont je pense devenir un lecteur assidu… Je me permets deux petites précisions. 1) - Le Professeur Moriarty est présenté comme "le Napoléon du crime", - expression qui se passe de commentaires - dans les aventures de Sherlock Holmes. Il est censé être son plus redoutable adversaire, bien que n'intervenant - et encore, de façon indirecte - que dans deux aventures de Holmes écrites par Conan Doyle (mais dans plein de pastiches écrits par d'autres). Il apparait pour la toute première fois dans "Le dernier problème", une nouvelle où il trouve la mort puis on entend de nouveau parler de lui dans le roman "La Vallée de la peur", censé se dérouler avant "Le dernier problème". Dans la saga sherlockienne, Moriarty est principalement connu, outre ses activités malveillantes, pour son ouvrage "La Dynamique d'un Astéroïde".
2) - Concernant le film "Cube", il s'agit en effet de personnages enfermés dans une suite semblant infinie de pièces toutes semblables et l'on y parle effectivement de nombres premiers, c'est bien cela. Je tiens à préciser qu'il existe un second film, qui quoique souvent décrié, ne le cède en rien au premier, à mon humble avis, sinon qu'il a le tort de venir après. Il est néanmoins plutôt efficacement mis en images et vraiment fascinant et il parle de mathématiques. A noter que le DVD présente, parmi ses bonus le reportage "Un hypercube, c'est quoi ?" présenté par le mathématicien François Le Jacomo.

Anonymous Coward #1151 (Etienne) (2004-07-22T16:01:30Z)

Dans Sherlock Holmes, Moriarty est un mathématicien. D'ailleurs, je pense que Conan Doyle a du s'inspirer de Poincaré puisque quand Sherlock parle de Moriarty, il fait allusion à ses travaux sur les mouvements celestes.

Mouton (2004-07-22T15:17:21Z)

Pascal : tu parles bien du film où au départ ils se disent qu'une pièce est piégée si les nombres sont premiers, et où ensuite ils se rendent compte que non, elle est piegée si les nombres n'ont pas de diviseurs, c'est ça ? :-)

phi (2004-07-22T15:17:08Z)

Je ne me rappelle plus bien de *l'homme stochastique* de Silverberg, qui prévoit l'avenir; et il n'est même pas un savant fou dangereux.

Phersu (2004-07-22T14:17:38Z)

Oui, la psychohistoire est inspirée d'ailleurs par un X, Auguste Comte. ;)

<URL:http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_heroic_fictional_scientists_and_engineers> donne aussi Ian Malcolm, un mathématicien dans Jurassic Park (celui qui semble croire dans le film que la théorie du Chaos se résume à la Loi de Murphy).

Moriarty est un mathématicien qui a découvert le "Binomial Theorem".

Je ne connais aucun superhéros qui soit dans les Maths Pures.

Mais les spécialisations sont floues dans les BD. Connors, le prof de physique de Peter Parker dans le film, est biochimiste dans la BD (comme le prouvent ses expériences médicales sur les lézards).

Pascal (2004-07-22T13:48:19Z)

Et le fameux film "Cube" ? Certes on ne voit pas le concepteur du cube, justement, mais nul doute qu'il s'agit d'un mathématicien fou…

Ruxor (2004-07-22T12:29:00Z)

Sinon, bien sûr, il y a Asimov, avec le personnage de Hari Seldon, et carrément toute la Seconde Fondation, qui sont d'infâmes torscheurs de psychologues+mathématiciens. Ça, forcément, ça me plaît…

Phersu (2004-07-22T11:58:45Z)

Il y a parfois des cryptographes qui sont montrés comme ayant l'Arme absolue sur l'Information (comme dans Sneakers).

Dans le roman de space opera, Neverness, de David Zindell, tous les membres de la Guilde des Navigateurs doivent être des chercheurs en mathématiques de très haut niveau pour réussir à naviguer dans la Multiplicité (Manifold, le nom utilisé pour l'hyperespace).

Chaque voyage spatial est l'occasion d'un assaut de technobabble mathématique amusant (du genre "pour réussir à me sortir de cet amas de matière noire, j'ai dû réussir à trouver des exceptions au Dernier Théorème de Lokifeefrfkjf, prouver l'existence de deux points d'émergence et résoudre la généralisation aux domaines indénombrables").

Anonymous Coward #1149 (nycboy) (2004-07-22T11:38:57Z)

"spiderman 2" ce n'est pas le navet de l'été !!!
au contraire, pour une fois qu'Hollywood nous propose autre chose qu'un simple "divertissement" spectaculaire mais creux et stupide.

rayon navet on a été servi: "troie" tout récemment ;)

Chrodegang (2004-07-22T07:44:17Z)

Pour faire peur, le méchant doit pouvoir nuire, agir contre une personne ou contre la population tout entière. A tort ou à raison, les sciences plus "concrètes" apparaissent plus redoutables car plus efficaces.
Face à un affreux mutant, un terrible virus informatique ou un superbe jet d'acide, le pov' théorème du mathématicien fou fait pâle figure.
En outre, je crois que dans l'imaginaire collectif, les profs de maths sont des super-méchants sans qu'un super-héros ne puisse les neutraliser… Et le MEN en recrute chaque année davantage !

jko (2004-07-22T00:24:25Z)

Il y a bien un mathématicien qui essai de bluffer tout le monde en gagnant deux fois de suite au loto dans "Qui perd gagne", mais c'est vrai qu'il est loin d'avoir les mêmes ambitions que ceux dont tu parle.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: e2d20d


Recent comments