Comments on Cauchemar

phi (2004-05-24T20:40:49Z)

Ah non, bidibulle, il me faut ma drogue quotidienne! D'ailleurs, Ruxor n'accèdera pas à ta demande: tu n'as pas remarqué que lui y intervient assez peu? ce blog est justement fait pour distraire ceux qui risqueraient de terminer ou d'abandonner leur thèse avant lui. Il veut bien être le dernier de sa promo, mais quand même pas le dernier de ceux qu'il a fréquentés à l'École.
Par d'ailleurs, je démontrerai bientôt ipso facto qu'on peut être ruxophile dépressif et néanmoins ne pas être trentenaire. Mais, c promis, je vais surveiller ma ruxorémie.

Anonymous Coward #982 (Moi) (2004-05-24T18:50:06Z)

Tout faux. J'ai vingts ans et quelques et je suis aussi régulièrement dépressif (mais plus pour longtemps, je sens que je suis en train de révolutionner le monde littéraire, philosophique, cosmique et de Sophie)

Ska (2004-05-24T12:06:43Z)

C'est curieux à quel point en France plus qu'ailleurs, aller voir un psy est considéré comme un échec. Alors qu'aller voir un médecin en général est très simple (on est malade, on va résoudre le problème, point).
Mais ce n'est pas un échec d'aller consulter un psy… ce n'est pas une honte, pas plus que de porter des lunettes ou marcher avec une canne ou être en fauteuil roulant ou quoi que ce soit du genre. Reconnaître qu'on en a besoin, au contraire, c'est une grande victoire, et un grand pas vers la guérison.

Si vous êtes plus ou moins dépressif, et qu'un truc ne va pas, dites-vous bien que ce n'est pas votre faute, et que vous n'êtes pas le dernier des hommes de la Terre parce que vous êtes infoutu d'être heureux. Ça arrive à plein de monde, et ça se change.

Anonymous Coward #977 (bidibulle) (2004-05-23T22:32:20Z)

en tout cas ce dernier mail confirme mon impression generale: ce blog est bien le rendez-vous du geek trentenaire DEPRESSIF …
Pour ce qui me connaissent, ce n'est pas moi qui est poste le message Anonymous Coward #974 (BrunoC)…
Mais je vais aussi finir chez un psy…
C'est une epidemie Ruxor, prends des mesures prophylactiques!!!
Je propose que tu fasse un script interdisant la lecture de ton blog plus d'une fois par jours…

Anonymous Coward #974 (BrunoC) (2004-05-23T21:05:12Z)

Je vais parler de moi : ce sera peut-être instructif pour Ruxor …Il y a quelques années, j’ai été voir un psy. Je faisais également des cauchemars (des humains broyés dans une machine, un chat qui torture une souris jusqu’au sang, une ballade près d’un cimetière, deux hommes qui se battent et qui s’entre tuent …), je rencontrais de nombreux échecs dans ma vie professionnelle j’avais une piètre opinion des femmes (j’ai changé depuis …). En analysant les rêves (c’est le psy qui fait le boulot …), j’ai véritablement compris l’influence négative de ma mère (qui s’est révélé anéantissante pour moi …) et de mon père (plutôt absent) et alors cela m’a permis de prendre du recul par rapport à ma situation. J’étais très timide, j’avais une piètre opinion de moi-même malgré mes diplômes. En voyant régulièrement un psy (en fait un médecin généraliste – qui a personnellement fait sur lui-même deux analyses freudienne et junguienne - qui fait des psychothérapies analytiques cad analyse des rêves et dialogue en face à face – en fait, cette solution n’est pas cher : on peut négocier le coût et même, à l’époque où je l’ai fait, une partie était remboursé par la sécurité sociale, mais ce n’est peut-être plus le cas maintenant …), moi qui était très timide, qui était paralysé devant les femmes, j’ai beaucoup changé en quelques mois car j’étais plus confiant en moi (je savais – enfin ! – pourquoi j’agissais ainsi) et je suis même sorti avec une femme ! (ce qui était impensable pour moi avant de voir un psy tant les blocages étaient important). En fait, ce qui m’a poussé à aller voir un psy, c’est le naufrage de ma vie professionnelle en opposition à la situation d’un collègue d’études (qui, au début était comme moi, puis peu à peu réussissait brillamment sa vie professionnelle sachant qu’il voyait un psy …). En plus, le médecin que j’ai vu, ne m’a jamais prescrit de médicaments : il est vrai que seul mes rêves, révélaient, selon lui, les problèmes importants que j’avais (je me souviens le premier rêve que je lui ai dit, le masque qu’il a fait comprenant l’étendue des dégâts et me disant : oui, en effet le problème est important) … Je n’avais pas, hormis les rêves, de manifestations physiques. Maintenant, avec les femmes, cela va beaucoup mieux qu’avant mais il reste du boulot pour réussir ma vie professionnelle (j’ai moins d’échecs qu’avant mais j’en ai encore … ). Je ne voulais absolument pas voir un psy mais quand je n’arrivais pas à résoudre mes problèmes à 28 ans, j’ai craqué et je suis allé en voir un et, enfin j’ai compris mon problème …
Je savais ce qui se passait dans ma tête et même si ça « pétait », j’acceptais la situation, car enfin, j’avais du recul par rapport à mon problème : je le voyais mon problème, je n’étais plus la personne qui avait la tête dans mon problème, et qui ne percevait pas toute la réalité du problème …


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: 8ea57d


Recent comments