Comments on Stéphane Hoguet in memoriam

Ghalys (2004-02-12T08:45:22Z)

L'avis de la BBC sur le sujet:
http://news.bbc.co.uk/1/hi/health/1779480.stm

Mais comme le nombre de morts de la peste noire reste indéterminé, la discussion est sans fin:
http://thera.info/article.php?sid=1081

Ruxor (2004-02-11T23:56:05Z)

Notons quand même que la peste noire du Moyen-Âge a tué quelque chose comme le tiers de la population mondiale de l'époque (chiffre pifométrique, mais pas du tout absurde). J'ose espérer que le SIDA n'en fera pas autant. En nombre absolu de morts, ce n'est pas gigantesque parce que la population était évidemment bien moindre, mais je pense que c'est encore au-dessus du SIDA.

Tout ceci étant, ce n'est pas un jeu de qui sera la pire calamité, non plus…

Ghalys (2004-02-11T14:22:46Z)

Anonymous Coward #529>
Tes sources sur la peste sont certainement indiscutables mais le SIDA a tué en 2002, 3,1 millions de personnes.
Et toujours en 2002, 42 millions de personnes sont porteuses du virus.
Ce qui laisse fortement suggérer que le SIDA battra dans l'avenir la peste à plate couture.

2002:
http://www.aides.org/sites/vih-infos/?arbo_parent=174/&cmd=dossier&id=174&type=F&niveau=1&type_menu=2
2003:
http://www.unaids.org/en/resources/epidemiology/epidemicupdateslides.asp

Anonymous Coward #529 (2004-02-10T09:12:16Z)

La peste ne court plus les rues.
Elle a fait plus de morts que le SIDA.

Ghalys (2004-02-10T08:38:01Z)

Cela fait toujours bizarre de se rendre compte que tout homme est mortel, que la maladie dont le nom commence par syndrome peut frapper tout le monde, gay ou hétéro.
Ton professeur devait en effet être très courageux pour rester jusqu'à la fin.

Paume> Les maladies, surtout celles qui sont mortelles ne sont pas une question de mode, elles sont une menace permanente.

zazie (2004-02-09T12:24:46Z)

Bravo. Point final…

Anonymous Coward #524 (Paume) (2004-02-09T07:26:53Z)

Moi qui ne lit pas ce blog depuis longtemps, je comprends mieux le post précédent…
Quant au SIDA, bof, c'est la maladie à la mode. On va finir par s'en débarrasser et elle sera remplacée par une autre.

phi (2004-02-09T00:19:35Z)

Et parfois ce n'est pas seulement une image qui disparaît mais aussi une partie de soi-même, ce qui est d'autant plus cruel qu'elle réapparaît de temps à autre à la façon d'un membre fantôme.

Et lorsqu'on vieillit, de plus en plus de fils de vie voisins du nôtre s'interrompent et, voyant le toron devant s'amenuiser, on se retourne pour tenter de les rattraper dans le passé. La communauté homo de ces années a vécu cela à un âge où l'on pense en principe surtout à l'avenir.

Ruxor (2004-02-08T23:16:03Z)

denis f: Pour la phrase finale, c'est Marcel Pagnol qu'il faut féliciter (si je me rappelle bien, c'est la dernière phrase de l'avant-dernier chapitre du *Château de ma mère* ; j'ai changé quelques termes, cependant).

Anonymous Coward #523 (2004-02-08T23:12:22Z)

Très émouvant.

denis f (2004-02-08T22:53:25Z)

Idem. Et la phrase finale est une des plus parfaites que j'ai rencontrées (désolé de faire preuve d'esthétisme face à un tel texte), m'évoquant un peu la phrase conclusive de Simone de Beauvoir dans "La Cérémonie des adieux" : "Sa mort nous sépare. La mienne ne nous réunira pas. C'est ainsi. Il est beau déjà que nos vies aient pu si longtemps s'accorder".

Anonymous Coward #522 (Embruns) (2004-02-08T21:40:48Z)

Je reste sans voix. Ce billet m'a un peu bouleversé.


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: e285d4


Recent comments