Comments on Au fond, je suis très timide

ln (2003-10-19T14:57:30Z)

Hmmm en fait je ne pensais pas dans un premier temps à quelque chose de volontairement méchant (après tout, et tu le dis toi-même, il n'y a pas de raison de te faire détester par des étudiants que tu vois quelques heures par semaine et sur qui tu n'as aucune autorité) même si quand on dispose de l'adresse et du téléphone de quelqu'un et de ses parents de surcroît on *peut* faire de sa vie un enfer, je t'assure ; cependant la lecture de ce site pourrait faire germer des idées facétieuses, et tu serais je pense plutôt déçu d'apprendre que celui qui te donnait l'envie de venir en td par son rôle d'horizon, avec lequel tu ressentais une certaine harmonie, qui s'est amplifiée lorsqu'il t'a avoué ceci ou cela, et à qui tu as du coup également confié tes intentions indécentes, n'était que l'instrument d'une subtile blague dont toute la promo était au courant de l'évolution.
Entre instinct, prudence et carpe diem ce n'est pas si simple , mais à la limite il semble que cela te ferait plutôt plaisir puisque le côté transparent serait annihilé. On n'en est pas là, n'est-ce pas…

Ruxor (2003-10-15T16:43:58Z)

ln: De quelle façon, un véritable enfer ? En montant de fausses accusations de drague, par exemple ? Je ne crois pas que ce serait crédible ; ce n'est pas comme s'ils avaient douze ans, âge auquel n'importe quelle accusation dans ce sens serait immédiatement prise pour argent comptant : là, ils sont quand même majeurs, et on ne peut pas vraiment dire que j'aie de l'autorité sur eux (je corrige quelques interros écrites qui comptent peanuts dans le barème, c'est tout, et je le leur ai bien signalé au premier TD, ils n'ont pas de compte à me rendre sur quoi que ce soit).

Ou sinon quoi ? En me lançant des insultes ; en se foutant de ma gueule ? Je m'en moque assez. Il y a deux ans, quand mes DEUGs avaient appris que j'étais pédé (parce que lors de la journée des associations de la fac j'étais au stand de l'assoce LGBT, et je n'avais pas l'intention de me cacher), il y avait quelques chieurs au fond de la classe qui avaient un peu remué après, mais rien de vraiment problématique (ils emmerdaient un peu les autres, c'est tout). L'an dernier (dans les mêmes circonstances), ça n'avait provoqué aucune sorte de réaction.

Donc, s'ils tombent sur ce 'blog, j'en ai quoi à faire ? Putain, grande nouvelle : leur chargé de TD a une vie en-dehors des maths ! Ça c'est vraiment surprenant, tiens. Et il est pédé, en plus. Et alors… ? Au pif, je dirais qu'il y en a un dans le tas qui sera content de l'apprendre (« tiens, je ne suis pas seul »), quatre ou cinq qui ricaneront bêtement, un ou deux qui viendront lire ma prose de temps en temps, et le reste du groupe qui s'en foutra royalement. La belle affaire.

De toute façon, ils ne sont pas très « connectés », mes étudiants, j'ai l'impression. Ils ont beau être nés en '84-'85, le Web n'est pas encore bien rentré dans leurs mœurs, et Google n'est pas leur livre de chevet.

ln (2003-10-15T14:29:00Z)

>>> Mais un truc : est-ce que les étudiants te connaissent en dehors de ton rôle de moniteur ? Doivent-ils te connaître ?

En tout cas tu as l'air conscient que n'importe lequel de tes étudiants, en ayant eu connaissance de ce site/blog, pourrait faire de ta vie un véritable enfer.
seras-tu le Great Teacher David, mystère

Ghalys (2003-10-15T10:12:22Z)

D'une façon générale il ne faut pas manger avec ses élèves pour les raisons invoquées par Cossaw. Mais tu as quand même le droit de leur parler en prenant tes distances. Souviens toi il n'y a pas si longtemps tu étais élève. Comment aurais-tu considéré le fait qu'un professeur mange avec toi ?
Après quand ils ne seront plus tes élèves, tu pourras te lâcher.

Je comprends que tu aies du mal à draguer timide comme tu es !

cossaw (2003-10-15T08:17:04Z)

Tiens, on n'a pas vraiment le même problème.
En dehors d'être une pipelette invétérée, j'adore parler avec "mes" élèves après les cours (parce qu'il faut dire que des fois je suis pas méga clair). Pendant la visite qu'on a faite hier, on a parlé autant de techno que de vie sur le campus, comment c'était pour moi etc. La différence c'est peut-être que j'ai vécu la même chose et que je fais office d'ancien, non ?
Mais un truc : est-ce que les étudiants te connaissent en dehors de ton rôle de moniteur ? Doivent-ils te connaître ? Est-ce nécessaire pour prendre le déjeuner avec eux ?
A cette dernière question, je pense surtout non. C'est un peu comem des inconnus avec lesquels la discussion à table peut prendre.
Là, je crois que t'es vraiment timide, Ruxor!
Sinon, effectivement, moi aussi on m'a mis en garde par rapprot à mes relations disons privilégiées face aux élèves. Evidemment, le directeur des études qui nous avait convoqué mon pote (hétéro coureur de jupon) et moi à l'époque n'avait pas été précis (il parlait en rougissant, c'était trop), mais on nous avait clairement fair comprendre que l'école était hors du terrain de chasse. J'ai passé outre, je me suis fait prendre et … j'ai quitté l'établissement (loi de cause à effet marginalement vérifiée, il y avait d'autres raisons).

Anonymous Coward #147 (DH) (2003-10-14T21:55:20Z)

En tant que TD-man, je comprends ta réserve, et trouve qu'il aurait été "prémturé" de t'asseoir avec eux à ce stade de l'année, après quelques TD seulement.

Par conte, n'hésite pas à discuter avec eux. Mais toujours "en tant que moniteur". Pour le moment.

Attends qu'on t'invite de façon naturelle, en fin de semestre, quand ils ne seront presque plus étudiants et toi presque plus TD-man (mais assez pour le prestige…)


You can post a comment using the following fields:
Name or nick (mandatory):
Web site URL (optional):
Email address (optional, will not appear):
Identifier phrase (optional, see below):
Attempt to remember the values above?
The comment itself (mandatory):

Optional message for moderator (hidden to others):

Spam protection: please enter below the following signs in reverse order: ce55fa


Recent comments